Quitter, se lever, et suivre


“Jésus sortit et vit un publicain nommé Lévi, assis au bureau des impôts; il lui dit: Suis-moi. Quittant tout, il se leva et se mit à le suivre”. Luc 5. 27-28

Suivre

« Jésus dit: «… Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura au contraire la lumière de la vie.» » la Bible, Jean 8:12

Jésus est à Capernaüm. Un jour, il sort de la maison où il enseigne pour se rendre au bord du lac de Galilée. Il voit Lévi, un collecteur d’impôts au service du gouvernement romain, assis à son bureau. Jésus l’appelle par cette seule parole: “Suis-moi”. Lévi laisse tout, se lève et se met à suivre Jésus. L’ordre chronologique de ses actes est important.

Lévi quitte tout. Dans l’Empire romain, les publicains étaient chargés de percevoir les impôts sur les marchandises transportées d’un territoire à l’autre. Les Juifs détestaient les publicains, car ils n’admettaient pas que l’un des leurs soit au service des Romains et lève de lourdes taxes pour cet occupant étranger. Les publicains juifs, ainsi que leurs amis, étaient exclus de la société. Sans hésiter, Lévi prend une décision qui va orienter toute sa vie: il décide de tout quitter.

Lévi se lève. Une décision n’a de valeur que si elle est suivie d’effets. Lévi concrétise sans délai sa résolution: il se lève. Ce geste montre qu’il quitte vraiment tout: sa conception des choses, son emploi confortable, son revenu considérable (les publicains étaient soupçonnés d’être voleurs, car ils pouvaient prélever bien davantage que ce qui leur était demandé).

Lévi suit Jésus. Ce premier pas à la suite de Jésus aura des conséquences magnifiques. Lévi (appelé aussi Matthieu) sera choisi comme apôtre et, sous la conduite du Saint Esprit, il rédigera le premier évangile.

Si Lévi quitte tout pour suivre Jésus, il ne tourne pas le dos à ses amis et à ses collègues – ces pécheurs que précisément le Seigneur était venu appeler à la repentance (v. 31-32). Au contraire, il les invite à rencontrer Jésus lors d’un festin qu’il organise chez lui et dont Jésus est le centre: “Il lui fit un grand festin” (v. 29). Un bon début pour un nouveau disciple de Jésus!

Avant de rencontrer Jésus, Lévi avait l’argent pour maître; maintenant, il partage sa joie avec d’autres autour de son nouveau Maître. Au seul contact de Jésus, son égoïsme s’est transformé en générosité, son mépris des lois en obéissance: ce sont les signes d’une réelle conversion, d’une vie nouvelle!

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Quitter, se lever, et suivre

  1. mymy28 dit :

    Amen Jésus est mon maître de ma vie, il est mon guide, ma boussole mon ancre !

  2. Sylvia dit :

    Oufff C beau à lire, mais je suis pas rendue là encore, Mon Dieu guide moi dans ce que je vis, Amen

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s