Apprendre de nos épreuves


“Je les affinerai comme on affine l’argent, et je les éprouverai comme on éprouve l’or”. Zacharie 13. 9

“Que le Dieu de paix qui a ramené d’entre les morts le grand Pasteur des brebis, dans la puissance du sang de l’alliance éternelle, notre Seigneur Jésus vous rende accomplis en toute bonne œuvre pour faire sa volonté, produisant en vous ce qui est agréable devant lui, par Jésus Christ. À lui soit la gloire aux siècles des siècles! Amen”. Hébreux 13. 20, 21

Philippiens 4:12&13Nous aimerions penser aujourd’hui au travail de Dieu dans l’âme d’Ève, la première femme de l’humanité.
Dieu ne nous dit que peu de chose des exercices d’âme de nos premiers parents. Nous pouvons pourtant discerner le travail de Dieu en eux, par les noms qu’ils ont donné à leurs enfants.

Ève appelle son premier fils Caïn (acquisition) en disant: “J’ai acquis un homme pour l’Éternel” (Genèse 4. 1). Même si elle désire, comme Anne plus tard, que son fils soit “pour l’Éternel”, on sent bien que, contrairement à Anne, son expression: “J’ai acquis” ne donne guère de place à Dieu. Elle semble provenir plutôt de son orgueil de mère. Pensez: Dieu lui avait fait des promesses devant le diable-serpent (Genèse 3. 15).
Ne lui jetons pas la pierre, l’orgueil est présent en chacun de nous. À la naissance de son second fils, son attitude a changé et elle le prénomme Abel (vanité). Sa détresse a dû être terrible quand Ève a eu devant elle le corps inanimé et ensanglanté d’Abel tué par son frère aîné. ( voir Genèse 4:2-16)

Elle a dû se réveiller à la terrible réalité de n’avoir pas fait une acquisition avec Caïn mais qu’elle avait enfanté un meurtrier. Pauvre mère, accablée par le chagrin! Mais Dieu ne l’abandonne pas à sa détresse: “L’Éternel relève ceux qui sont courbés” (Psaume 146. 8). Aussi lui donne-t-il un autre fils. À sa naissance, “Ève appela son nom Seth” (assigné), car elle dit: “Dieu m’a assigné une autre semence au lieu d’Abel” (Genèse 4. 25). Ah! ce n’est plus “J’ai acquis”, mais “Dieu m’a assigné”. Elle donne toute la place à Dieu. Quel chemin parcouru dans la souffrance!

C’est le travail de Dieu à travers nos épreuves. Il nous fait lâcher prise, nous amène près de lui et nous fait sentir que c’est lui qui donne.

P.a.S

Si un de ces versets t’a touché, raconte ce qu’il a produit dans ta vie, ici.

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Apprendre de nos épreuves

  1. val.balaguer dit :

    Gloire a Dieu Amen

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s