Équilibre divin


“La Loi a été donnée par Moïse; la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ”. Jean 1. 17

“La bonté et la vérité se sont rencontrées, la justice et la paix se sont embrassées”. Psaume 85. 10

"La fin de toutes choses est proche. Menez donc une vie équilibrée et ne vous laissez pas distraire, afin d'être disponibles pour prier." La Bible, 1 Pierre 4:7

« La fin de toutes choses est proche. Menez donc une vie équilibrée et ne vous laissez pas distraire, afin d’être disponibles pour prier. » La Bible, 1 Pierre 4:7

Deux excès guettent le croyant: insister sur les obligations d’une vie chrétienne en les transformant en lois, ou faire ce qui nous plaît en mettant en avant, de façon exagérée, la liberté chrétienne. Dans le premier cas, ce n’est plus l’amour qui règle notre conduite et on risque d’être “déchus de la grâce” (Galates 5. 4). Dans le deuxième cas, on n’est pas attentif au péché, on ne vit pas selon la vérité et on change “la grâce de notre Dieu en mœurs dissolues” (Jude 4). Pour un chrétien, l’équilibre est difficile à trouver. Il n’est jamais acquis, et surtout jamais définitif sur le plan de l’enseignement chrétien et du comportement des croyants.

Ces deux caractères divins, bonté et vérité, que les Psaumes mentionnent fréquemment, peuvent paraître contradictoires. Mais Dieu a trouvé le moyen de les concilier quand Jésus est venu. Jésus apportait “la grâce et la vérité”. Toute sa vie l’a démontré. Dans l’épisode de la femme adultère (Jean 8. 3-11), la bonté et la vérité se rencontrent. Les accusateurs de cette femme doivent s’en aller, confus, condamnés eux-mêmes par la justice qu’ils invoquaient pour les autres. À la fin de l’épisode, Jean rapporte le dialogue entre Jésus et la femme:

– “Femme, où sont-ils, tes accusateurs? Personne ne t’a condamnée
– Personne, Seigneur
– Moi non plus, je ne te condamne pas; va, dorénavant ne pèche plus”
(v. 10-11).

La croix de Jésus est le point de rencontre de la justice et de la paix. À Golgotha, la justice de Dieu a condamné le péché et sa rigueur a été satisfaite. Là, Jésus “a fait la paix par le sang de sa croix” (Colossiens 1. 20). Alors, sur la seule base de son œuvre, le Dieu d’amour peut pardonner le pécheur et offrir la paix à quiconque croit.

Dans la mesure où la vie de Christ est manifestée en moi, je serai rendu capable de mieux réaliser un juste équilibre dans mon comportement journalier et à produire, dans un amour vrai, “le fruit paisible de la justice” (Hébreux 12. 11). Cet équilibre rendra mon témoignage d’autant plus convaincant.

P.a.S

Si un de ces versets t’a touché, raconte ce qu’il a produit dans ta vie, ici.

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Équilibre divin

  1. Merci pour ce rappel. Que DIEU vous bénisse !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s