Qu’est-ce qui souille?


“Alors, de Jérusalem, viennent à Jésus des pharisiens et des scribes qui lui disent: Pourquoi tes disciples transgressent-ils la tradition des anciens, car ils ne se lavent pas les mains quand ils mangent?” Matthieu 15. 1, 2

“Appelant à lui la foule, il leur dit: Écoutez et comprenez: ce n’est pas ce qui entre dans la bouche qui souille l’homme; mais ce qui sort de la bouche, voilà ce qui souille l’homme”.  Matthieu 15. 10-12

"Bien-aimés, dans cette attente, faites tous vos efforts pour qu'il vous trouve sans tache et irréprochables dans la paix." La Bible, 2 Pierre 3:14

« Bien-aimés, dans cette attente, faites tous vos efforts pour qu’il vous trouve sans tache et irréprochables dans la paix. » La Bible, 2 Pierre 3:14

Aujourd’hui le mot souillure est peu utilisé dans le langage courant. On ne dit plus: je me suis souillé les mains. On dit: je me suis sali les mains. Cet exemple nous montre bien que le sens de souiller c’est salir.

Dans l’Ancien Testament, la souillure était extérieure, rituelle, elle concernait le corps ou les objets du culte. Un homme se rendait impur, se souillait, en touchant un lépreux, des ossements, un tombeau, un mort. Il ne lui était plus permis d’offrir des sacrifices ou de participer à des fêtes comme la Pâque, s’il ne se purifiait pas.

Pour conserver leur pureté, les Juifs du temps du Seigneur Jésus avaient ajouté à la Loi de Moïse de nombreuses prescriptions. Par exemple se laver les mains avant de manger pour se purifier des souillures reçues dans la rue ou sur le marché, à cause de la poussière provenant de choses impures.

Notre Seigneur sait que les prescriptions rituelles, qui sont du domaine matériel, ne changent pas le cœur de l’homme. Pour lui, un simple poignée de mains ne souille pas spirituellement quelqu’un. Par contre, déclare-t-il, aux yeux de Dieu, la souillure morale est produite par le péché. Quand je le laisse se développer sans le condamner, ce péché qui habite en moi, c’est lui qui me souille et qui interrompt ma communion avec Dieu.

Par exemple, un sentiment, même petit, de haine envers mon prochain, de propre justice, de jalousie, d’avarice, voilà ce qui peut sortir du cœur humain et salir l’homme. Il en est de même de l’orgueil de quelque façon qu’il se manifeste: orgueil d’ethnie, de position sociale, de profession, d’intelligence, de famille, de religion, d’église, etc.

Le chrétien, conduit par le Saint Esprit qui habite en lui, veille sur ses pensées et ses sentiments. Il les soumet à l’obéissance de Christ et il porte alors le fruit de l’Esprit: “l’amour, la joie, la paix, la patience, la bienveillance, la bonté, la fidélité, la douceur, la maîtrise de soi” (Galates 5. 22), les vertus de la foi dont notre Seigneur Jésus Christ a donné un exemple parfait.

P.a.S

Si un de ces versets t’a touché, raconte ce qu’il a produit dans ta vie, ici.

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Qu’est-ce qui souille?

  1. val.balaguer dit :

    Amen

    Envoyé depuis mon smartphone Samsung Galaxy.

  2. Zannou.honore dit :

    Merci beaucoup pour le message que Dieu vous bénis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s