Ne devançons pas le temps!


“Daniel entra auprès d’Arioc, que le roi avait établi pour détruire les sages de Babylone; il alla, et lui parla ainsi: Ne détruis pas les sages de Babylone; conduis-moi devant le roi, et j’indiquerai au roi l’interprétation”  Daniel 2. 24

Psaume51_8Daniel est depuis quelque temps à la cour du plus puissant roi de l’époque, le grand Nebucadnetsar. Remarqué parmi les captifs emmenés à Babylone, il mène brillamment ses études et les plus grandes espérances lui sont ouvertes dans l’administration de l’empire babylonien.

Survient alors un événement imprévu: Nebucadnetsar fait un rêve étonnant. Il donne l’ordre à tous ses magiciens, astrologues et sorciers de lui en donner l’interprétation. Cependant, afin de savoir si leur interprétation est une invention de leur part ou bien une réelle révélation, il refuse de leur raconter son rêve! Paniqués, tous les sages de Babylone doivent confesser au roi leur impuissance. Nebucadnetsar ordonne alors de les mettre tous à mort. Daniel demande au roi un délai pour lui révéler son rêve et son interprétation. Il va trouver ses trois compagnons et ils se mettent à genoux. Ils implorent le vrai Dieu dont ils connaissent la puissance: n’avait-il pas autrefois aidé Joseph à interpréter plusieurs rêves? Et Dieu répond aux prières de ses serviteurs: le rêve et son interprétation sont révélés à Daniel au cours d’une vision nocturne.

Que va faire Daniel? Se précipiter chez le roi, en profiter pour se faire valoir et accélérer sa promotion sociale? Laisser mettre à mort tous ces soi-disant devins que Dieu a en horreur? Daniel est bien loin de telles pensées. Ses premiers mots sont pour demander à Arioc d’épargner les autres sages. Il sait que le moment du règne de Dieu et de la suppression du mal n’est pas encore venu. Avant même de recevoir de fantastiques révélations sur les événements à venir, il laisse à Dieu le choix du jugement.

Ne portez aucun jugement avant le temps, jusqu’à ce que le Seigneur vienne”, enjoint l’apôtre (1 Corinthiens 4. 5). Ne nous servons pas d’arguments spirituels pour prononcer des jugements, car le Seigneur, lui seul, connaît le secret des cœurs. Faisons preuve d’amour et de miséricorde en priant pour l’Église du Seigneur dont nous ne sommes qu’une faible expression et pour le monde qui court à la perdition.

P.a.S

Si un de ces versets t’a touché, raconte ce qu’il a produit dans ta vie, ici.

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s