Job, un homme pieux


“Il y avait dans le pays d’Uts un homme dont le nom était Job; et cet homme était parfait et droit, craignant Dieu et se retirant du mal”.  Job 1. 1

#LaBible

#LaBible

Aucun chrétien n’oserait parler de perfection à propos de quelqu’un d’autre que Jésus Christ. Oui, seul notre Seigneur a été parfait aux yeux de Dieu. Pourtant Dieu déclare par trois fois à propos de Job: “Il était parfait”. Mais ce n’était pas une perfection comme celle de Christ. Job était parfait dans la pratique de sa vie de tous les jours. Il était “droit, craignant Dieu et se retirant du mal”.

Il est très important de garder cela à l’esprit si nous voulons être en mesure de tirer les enseignements de ce livre. Nous avons bien trop souvent la pensée que Dieu doit nous bénir, quand nous nous efforçons de vivre à sa gloire, dans sa crainte et la séparation du monde. Ou bien nous pensons, sans le dire, que notre frère mérite certainement l’épreuve qui lui arrive soudainement à cause d’aspects de sa vie que Dieu ne peut pas approuver. Mais n’oublions jamais qu’aucune bénédiction n’est promise au chrétien pour la terre. Ses bénédictions sont célestes et en Christ. Elles sont inconditionnelles et accordées par la seule grâce de Dieu (Ephésiens 1. 3).

Job jouissait de bénédictions terrestres accordées par Dieu dans sa bonté. Il “était plus grand que tous les fils de l’Orient”. Il possédait:

— Une famille nombreuse et bien unie, une fortune immense et variée ainsi qu’une bonne santé (Job 1. 1-3).

— Une incontestable considération: “On m’écoutait et on attendait, et on se taisait pour avoir mon conseil…” (Job 29. 21-25).

— Une position sociale élevée dans la ville, car il avait son siège sur la place publique (Job 29. 7) et il se faisait remarquer par sa bonté envers les pauvres et les handicapés.

Satan, qui ne connaît ni l’amour ni la bonté de Dieu, suggère que Job est pieux parce que Dieu le bénit. C’est l’esprit diabolique du «donnant-donnant». Il ne fait intervenir aucun des caractères divins tels que la grâce et la générosité; Dieu se plaît pourtant à donner gratuitement.

Pour répondre à cette accusation du diable, Dieu permet que des épreuves terribles tombent sur son serviteur. La démonstration sera faite que le diable est menteur. De plus, ces épreuves permettront à Job de mieux connaître Dieu et, par voie de conséquence, de mieux se connaître aussi lui-même.

P.a.S

Si un de ces versets t’a touché, raconte ce qu’il a produit dans ta vie, ici.

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s