Des angles bien unis


“Tu feras deux planches pour les angles du tabernacle, dans le fond; elles seront doubles depuis le bas, et bien liées à leur sommet par un anneau; il en sera de même pour toutes les deux, placées aux deux angles”.  Exode 26. 23, 24

« Vous avez été intégrés dans la construction qui a pour fondation les apôtres et les prophètes, et Jésus Christ Lui-même comme pierre angulaire. » La Bible, Ephésiens 2.20

La maison de Dieu (ou le tabernacle) qui accompagnait les Israélites à travers le désert, comprenait trois côtés constitués de planches épaisses recouvertes d’une feuille d’or. Un rideau fermant le quatrième côté servait d’entrée. L’ensemble était recouvert de tapis et de couvertures. Les planches formant les côtés étaient placées les unes à côté des autres, chacune étant posée sur deux gros socles en argent. L’assemblage rigide de chaque côté était assuré par des barres qui passaient dans des anneaux fixés sur chaque planche.

Une fois chaque côté assemblé, il fallait les solidariser par les angles. Les deux planches qui se trouvaient à chacun des angles devaient être assemblées par le bas et par le haut. En bas, elles devaient se fixer sur une même base d’argent. En haut, un anneau les reliait. Ainsi, les trois côtés solidement réunis par les angles formaient une structure stable sur laquelle reposaient les tapis qui recouvraient la maison.

On peut comparer cette maison à l’Église, formée de tous les croyants actuellement sur la terre. Comme les planches du tabernacle, chaque croyant repose sur l’œuvre de Christ par laquelle il a été racheté (l’argent) et il est recouvert de sa justice (l’or). Les barres rappellent que nous sommes unis ensemble par le Saint Esprit opérant parmi nous et par le Seigneur lui-même au milieu des siens.

Mais, dans l’Église comme dans le tabernacle, il faut veiller particulièrement aux «angles» où il y a des risques de rupture. C’est pourquoi il faut bien unir, par le haut et par le bas. À la base, nous sommes tous rachetés par le même sang précieux de Christ (1 Pierre 1. 19). En haut, l’anneau nous parle de l’amour qui est indispensable à notre unité. Notre union à Christ et entre nous est rendue concrète par l’amour vrai les uns envers les autres “qui est le lien de la perfection” (Colossiens 3. 14). C’était peut-être ce lien qui manquait entre Évodie et Syntyche dans l’assemblée de Philippes.

S’il y a un point faible (un «angle») dans nos relations, appliquons-nous alors à “croître et abonder en amour les uns envers les autres et envers tous” (1 Thessaloniciens 3. 12).

P.a.S

Si un de ces versets t’a touché, raconte ce qu’il a produit dans ta vie, ici.

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Des angles bien unis

  1. Louis Namarde Bero dit :

    Merci Seigneur pour ce message qui m’interpelle sur l’ amour, que Dieu me donne un cœur d’amour pour aimer mes frères et sœurs en Christ, que Dieu fasse de moi l’angle du bâtiment d’amour pour mes prochains au nom de Jésus-Christ.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s