Sortir pour le Nom du Seigneur


“Ils sont sortis pour le Nom, ne recevant rien de ceux des nations. Nous donc, nous devons accueillir de tels hommes, afin de coopérer avec la vérité”. 3 Jean 7, 8

"le Christ est placé bien au-dessus de toute Autorité, de toute Puissance, de toute Domination et de toute Souveraineté[a]: au-dessus de tout nom qui puisse être cité, non seulement dans le monde présent, mais aussi dans le monde à venir." La Bible, Éphésiens 1:21

« Le Christ est placé bien au-dessus de toute Autorité, de toute Puissance, de toute Domination et de toute Souveraineté: au-dessus de tout nom qui puisse être cité, non seulement dans le monde présent, mais aussi dans le monde à venir. » La Bible,
Éphésiens 1:21

Un missionnaire m’a tendu sa carte de visite. Sous son nom et son adresse, ce verset retient mon attention: “Ils sont sortis pour le Nom”.

Dans son extrême concision, l’expression “pour le Nom” est riche de sens. Dans la Bible, il y a une relation directe entre le nom et la personne: le nom donne des informations sur les caractéristiques de la personne qui le porte. “Le Nom” dont il est question dans le verset du jour, c’est Jésus. «Sortir pour le Nom», c’est partir pour annoncer Jésus, le nom par excellence de notre Sauveur et Seigneur, le seul nom par lequel nous devons être sauvés, “le nom qui est au-dessus de tout nom afin qu’au nom de Jésus se plie tout genou des êtres célestes, terrestres et infernaux, et que toute langue reconnaisse que Jésus Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père
(Philippiens 2. 9-11).

L’apôtre Jean écrit à Gaïus, l’un de ses enfants spirituels, un croyant fidèle, dont la marche l’accrédite auprès des autres chrétiens. Jean s’est beaucoup réjoui d’apprendre que Gaïus ouvre sa maison à ceux qui sont partis pour proclamer l’Évangile et qu’il offre l’hospitalité non seulement à ceux qu’il connaît, mais aussi à des évangélistes qu’il n’a jamais rencontrés. Ces “étrangers” ont rendu témoignage à son amour devant l’assemblée (probablement les croyants avec lesquels Jean se rassemble). L’apôtre lui-même les a entendus.
Ces évangélistes que Gaïus accueillait avaient pris la route pour annoncer le Seigneur Jésus, pour l’amour de son nom. Ils n’attendaient pas d’aide financière de la part des païens. Ils se confiaient en Dieu pour leurs besoins et lui laissaient le soin d’ouvrir les maisons hospitalières de ceux qui aiment la vérité. Gaïus, et peut-être d’autres dans son église, en faisaient partie.

Ceux qui font connaître gratuitement l’Évangile doivent être aidés par ceux à qui Dieu en a donné les moyens et qui s’en réclament. Ceux qui n’ont pas la possibilité de «sortir pour le Nom» peuvent cependant, comme Gaïus, recevoir, accueillir, soutenir ceux qui prennent la route, et les aider, d’une manière digne de Dieu, à poursuivre leur mission (v. 6). C’est cela “coopérer avec la vérité”.

P.a.S.

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.