Un commandement ancien et nouveau


“Bien-aimés, je ne vous écris pas un commandement nouveau, mais un commandement ancien que vous avez eu dès le commencement. Le commandement ancien, c’est la Parole que vous avez entendue”. 1 Jean 2. 7

Quel est ce commandement, à la fois ancien et nouveau, auquel l’apôtre Jean fait allusion dans ce verset? La suite nous permet de le comprendre: c’est le commandement laissé par le Seigneur Jésus juste avant sa mort: “Je vous donne un commandement nouveau: Aimez-vous l’un l’autre; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous l’un l’autre”
(Jean 13. 34).

En quoi ce commandement est-il ancien? Et quel est donc ce commencement? Ce pourrait être le même que celui du début de l’évangile selon Jean, où le temps se perd dans l’éternité. De tout temps, avant tout commencement pourrions-nous dire, Dieu est amour. L’apôtre le dira deux fois avec force dans la suite de sa lettre. Plus encore, de tout temps, Dieu a eu un projet d’amour pour la créature qu’il allait susciter; il a désiré que ce qu’il est (amour) se retrouve au sein d’une famille d’hommes et de femmes auxquels il voulait être lié. Dans ce sens, le commandement est effectivement très ancien.

De plus, quand Dieu a révélé sa pensée à un peuple choisi, Israël, il a affirmé cette primauté de l’amour: “Tu aimeras ton prochain comme toi-même” (Lévitique 19. 18).
En quoi alors ce commandement est-il nouveau? Il est nouveau depuis que Jésus est venu sur la terre.
Par son exemple, il a montré une autre dimension de l’amour: il nous a aimés plus que lui-même, jusqu’au sacrifice complet sur la croix.

Par son enseignement, comme dans la parabole dite «du bon Samaritain», Jésus a aussi indiqué que cet amour ne doit pas se laisser arrêter par des barrières humaines, mais que tout homme peut être un «prochain».

Par les perspectives qu’il a ouvertes, le Seigneur a montré que l’amour serait une caractéristique fondamentale dans la nouvelle communauté qu’il allait créer, l’église: son témoignage extérieur sera lié à la qualité du lien d’amour entre ses membres (Jean 13. 35).

Ce commandement est également à appliquer chaque jour dans ma vie. La doctrine est ancienne et cette lettre de Jean a bientôt 2000 ans. Nous avons souvent entendu cette parole, mais le test reste d’une constante actualité: mon amour pour mon prochain, mon amour pour mon frère ou ma sœur en Christ, aura-t-il aujourd’hui la fraîcheur de la nouveauté?

P. a. S.

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.