Notre identité


“Ton nom ne sera plus appelé Abram, mais ton nom sera Abraham… Quant à Saraï, ta femme, tu n’appelleras plus son nom Saraï; mais Sara sera son nom”. Genèse 17. 5, 15

“Ton nom ne sera plus appelé Jacob, mais Israël”. Genèse 32. 28

À un moment décisif de l’histoire des trois personnages mentionnés en en-tête, Dieu décide de leur donner un nouveau nom. Il marque ainsi de son sceau le tournant opéré dans leur vie, le début d’une nouvelle étape. Abram, qui signifie «père élevé», est remplacé par Abraham ou «père d’une multitude»; Saraï, «princière», devient Sara, «princesse»; quant à Jacob qui veut dire littéralement «qui tient par le talon» ou par dérivé «qui prend la place», il bénéficie d’un nom totalement nouveau et devient Israël, à savoir «vainqueur (ou prince) de Dieu». Pour Abram, dont Dieu honore la foi, le nouveau nom renferme la promesse d’une descendance innombrable et royale (v. 6). Désormais, Dieu n’appellera plus Abraham et Sara que par leur nouveau nom.

Qu’en est-il de Jacob? Comment, de son vivant, Jacob a-t-il vécu sa nouvelle identité? De façon très irrégulière; il boitait, portant ainsi continuellement, dans son corps, la marque de son combat avec l’Ange. Cette infirmité était une figure de la condamnation de la chair; cependant il ne continua que trop souvent d’agir, guidé par son ancienne personnalité. Aussi, jusqu’à sa mort qui, elle, fut lumineuse, la Bible le désigne-t-il plus souvent par son ancien nom de Jacob que par Israël. Pourtant, par la suite dans la Bible, c’est largement plus de deux mille fois que le mot Israël désigne la descendance de Jacob, peuple ou royaume, tant dans l’Ancien Testament que dans le Nouveau Testament.

Les alternances dans la vie de Jacob sont typiques du chrétien qui tente vainement de lutter contre ses penchants naturels. Malgré sa nouvelle position devant Dieu, il ne peut pas, par lui-même, lutter contre le péché. Il lui faut pour cela vivre dans le Christ Jésus et marcher par l’Esprit. Paul l’a dit: “La loi de l’Esprit de vie dans le Christ Jésus m’a affranchi de la loi du péché et de la mort” (Romains 8. 2).

Vivre par l’Esprit qui habite en nous, marcher par l’Esprit, être conduit par l’Esprit, voilà, pour le chrétien, la seule façon d’assumer sa nouvelle identité (Galates 5. 16-26), celle d’enfant de Dieu, “né de l’Esprit” (Jean 1. 12; 3. 6).

P. a. S.

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Notre identité

  1. Ciga Sabrina dit :

    MERCI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.