Himalaya, cinquième sommet


“Mais il plut à l’Éternel de le meurtrir… il verra une semence; il prolongera ses jours, et le plaisir de l’Éternel prospérera en sa main. Il verra du fruit du travail de son âme, et sera satisfait… C’est pourquoi je lui assignerai une part avec les grands, et il partagera le butin avec les forts, parce qu’il aura livré son âme à la mort, et qu’il aura été compté parmi les transgresseurs, et qu’il a porté le péché de plusieurs, et qu’il a intercédé pour les transgresseurs”. Ésaïe 53. 10-12

Nous abordons aujourd’hui la cinquième et dernière strophe de cette magnifique section du prophète Ésaïe. Nous allons y voir la glorification du Serviteur de l’Éternel (le Seigneur Jésus) et quelques-unes des conséquences de ses souffrances.

Il plut à l’Éternel de le meurtrir”. Il s’agit sans doute d’une des expressions les plus insondables de toute l’Écriture. Inutile de préciser qu’elle n’implique aucune cruauté de la part de Dieu. Dieu n’a jamais fait souffrir qui que ce soit de bon cœur, encore moins son Fils bien-aimé qui lui a toujours obéi! Si Dieu a soumis le Serviteur parfait à une souffrance, la plus terrible, c’est parce que c’était le chemin inévitable par lequel sa justice devait être satisfaite et ses plans éternels exécutés. Le Père avait tout remis entre les mains du Fils (Jean 13. 3) et le Fils a fait prospérer cette œuvre (fin du v.10). Dieu a été totalement satisfait et, en cela, il a trouvé dans l’œuvre expiatoire de Christ (œuvre qui n’allait pas sans les souffrances de la croix) un plaisir unique.

Il verra une semence”. En voyant le Serviteur retranché du monde des vivants, la question pouvait se poser: “Sa génération, qui la racontera?” (Esaïe 53. 8). La réponse est donnée ici: il y aura une descendance. Deux fois dans ces versets, nous trouvons ce terme “beaucoup”. Le Nouveau Testament reprendra ce mot pour parler des nombreux bénéficiaires du salut offert comme conséquence de la mort de Jésus: “Le Fils de l’homme est venu pour donner sa vie en rançon pour un grand nombre” (Marc 10. 45); “par l’obéissance d’un seul, beaucoup seront constitués justes” (Romains 5. 19). La descendance de la foi sera innombrable!

De même que l’Himalaya comporte bien plus de cinq sommets, nos commentaires de ces cinq sommets sont loin d’avoir épuisé un texte qui nous invite constamment à méditer et à adorer. Aussi, que chacun y revienne souvent: il reste des paysages magnifiques à découvrir!

P. a. S.

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.