Compter nos jours


“Enseigne-nous ainsi à compter nos jours, afin que nous en acquérions un cœur sage”. Psaume 90. 12

Moïse, auteur du psaume 90, nous donne un moyen d’acquérir la sagesse: demander à Dieu de nous enseigner à compter nos jours. Mais que signifie exactement cette expression?
Dénombrer les jours du passé, qui seuls peuvent être comptés, est une tâche à mener avec prudence, car le regard en arrière fait appel à notre mémoire qui peut être trompeuse: “Ne dis pas: Comment se fait-il que les jours précédents ont été meilleurs que ceux-ci? car ce n’est pas par sagesse que tu t’enquiers de cela” (Ecclésiaste 7. 10). En effet, ce même Prédicateur nous met en garde: “Si un homme vit beaucoup d’années, et se réjouit en toutes, qu’il se souvienne aussi des jours de ténèbres, car ils sont en grand nombre” (Ecclésiaste 11. 8). Un tel examen, conduit avec rigueur, peut alors nous aider à faire des progrès spirituels.
Mais nous ne pouvons pas compter les jours futurs, car “le jour de demain” ne nous appartient pas (Jacques 4. 14). Ézéchias a bien eu la révélation que quinze années lui étaient encore accordées, mais son cas est unique (2 Rois 20. 1-7).

Voyons comment le Nouveau Testament aborde ce problème. Tout homme a devant lui une échéance à plus ou moins court terme. Pour le croyant, la mort est-elle cette échéance inéluctable? Pas nécessairement! Jamais il n’est dit que nous attendons la mort, car le croyant a une espérance vivante, la venue de Jésus lui-même. Nous l’attendons aujourd’hui, mais s’il prolonge sa patience envers ce monde, il nous laisse encore des jours sur la terre. Sans connaître leur somme, chacun est invité à tenir compte du fait que leur nombre diminue de jour en jour (Romains 13. 11). Ne serait-ce pas là cette sagesse à acquérir?
Ce jour qui commence, mais qui ce soir passera de l’autre côté du décompte, aurai-je la sagesse d’en faire un jour fructueux pour le Seigneur? Ce jour qui se lève est à ma disposition, il est sous ma responsabilité. Il me revient de veiller à lui préparer une place dans la liste des jours où le Seigneur sera glorifié pour qu’il ne passe pas dans la zone des jours “courts et mauvais” (Genèse 47. 9).

Soyons conscients de l’importance de chacune de nos journées. Faire de la gestion du temps qui nous est accordé un sujet de prière, chaque matin, c’est faire preuve de sagesse.

P. a. S.

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.