Le pardon : La clé pour garder l’unité


Le but de l’Ennemi, c’est de diviser, de séparer. Avant tout, il veut nous séparer de Dieu, par le moyen du pêché. Comment retrouver la communion avec Dieu lorsque nous avons pêché ? Par le pardon. Jésus, en se sacrifiant Lui-même sur la Croix, nous offre le pardon. De notre côté, nous avons à demander ce pardon pour le recevoir. Le pardon est donc central dans l’Evangile.

De même, l’Ennemi cherche à nous diviser les uns les autres, afin d’attaquer notre témoignage et notre relation avec Dieu. Comment retrouver la relation lorsqu’elle est coupée?  Jésus à nouveau nous dit que la clé est le pardon.

Demander pardon

Vous avez appris qu’il a été dit aux anciens: ‘Tu ne commettras pas de meurtre ; celui qui commet un meurtre mérite de passer en jugement.’ Mais moi je vous dis: Tout homme qui se met [sans raison] en colère contre son frère mérite de passer en jugement; celui qui traite son frère d’imbécile mérite d’être puni par le tribunal, et celui qui le traite de fou mérite d’être puni par le feu de l’enfer. Si donc tu présentes ton offrande vers l’autel et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, laisse ton offrande devant l’autel et va d’abord te réconcilier avec ton frère, puis viens présenter ton offrande. Mets-toi rapidement d’accord avec ton adversaire, pendant que tu es en chemin avec lui, de peur qu’il ne te livre au juge, que le juge ne te livre à l’officier de justice et que tu ne sois mis en prison. Mat. 5.21-25

C’est intéressant de voir que Jésus commence par nous parler des cas où nous sommes l’offenseur, et non pas des situations où nous sommes la victime.

Même si je suis d’apparence calme, plusieurs personnes ont déjà eu à subir ma colère, et ce qui est sûr, c’est que ma femme et mon fils en ont souvent fait les frais. Jésus nous dit que c’est très grave ; il l’assimile même au meurtre. Alors que faire ?
Alors, sans faire de psychologie, il faut se résoudre à l’évidence : Dans certaines situations la colère survient. Qu’elle soit justifiée ou non, ce qui compte c’est ce que j’en fais. De la même manière, il y a la tentation et ce que j’en fais (d’ailleurs la colère est souvent une tentation). C’est à l’expression blessante de la colère que Jésus fait référence (voire des insultes).

Supposons que je me mette en colère contre mon épouse, que je me fâche contre elle et que nous soyons en conflit. Lorsque nous arrivons à table, est-ce que je dois prier Dieu pour le repas ? Ou si je vais me coucher à ce moment, est-il juste que je prie pour remercier Dieu pour la journée et bénir ma famille ? Non ! Lorsque je suis en conflit avec ma femme, mon fils, mon frère en Christ: mon offrande, que ce soit de la louange ou des bonnes œuvres, n’est pas agrée par Dieu. Le sacrifice qu’il me demande dans cette situation, c’est de ravaler mon orgueil et d’aller demander pardon.

C’est parfois encore plus difficile lorsque c’est notre enfant ou, pour un enseignant, notre élève. En effet, c’est nous qui sommes censés être les exemples, alors c’est d’autant plus dur d’admettre notre faute. Mais comment puis-je décemment exiger de mon fils qu’il demande pardon pour ses bêtises si moi-même je ne demande pas pardon pour mes manquements en tant que père. Ou bien suis-je dans l’illusion que je ne fais jamais rien de faux ?

C’est aussi plus difficile lorsqu’on sait que la personne qu’on a offensée a également ses torts. Il arrive qu’on se fâche contre quelqu’un de manière violente parce qu’il nous a fait du tort. Mais je suis responsable de mes actes, et même si la personne m’a fait du tort, je dois demander pardon pour les torts que j’ai commis en réaction. Ceci arrive souvent dans le couple.

Ce n’est pas facile, c’est le chemin étroit, mais souvenons-nous que notre Maître est doux et humble de cœur.

N.M.

Découvre la suite et fin de l’article : Offrir son pardon

Cet article, publié dans Ressources, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Le pardon : La clé pour garder l’unité

  1. Delphin Stéphane GOURO CAKPO dit :

    Prenez la paine de lire les ami(es).

  2. Venceslas Malele dit :

    Amen!!!

  3. joseph dit :

    j’aime ces conseil

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s