Héros de la foi


“Que dire encore? Le temps me manquera si je parle en détail de Gédéon, de Barac, de Samson et de Jephté, de David et Samuel, et des prophètes”.  Hébreux 11. 32

Héros !

« L’Eternel, ton Dieu, est au milieu de toi un héros qui sauve. Il fera de toi sa plus grande joie. Il gardera le silence dans son amour, puis il se réjouira à grands cris à ton sujet. » La Bible, Sophonie 3:17

L’Esprit de Dieu nous conduit dans la vérité pas à pas. Le chapitre 11 de l’épître aux Hébreux est frappant à cet égard. Ce chapitre traite de la foi et commence par une définition de ce qu’est la foi: “La foi est l’assurance de ce qu’on espère, et la conviction de réalités qu’on ne voit pas: c’est par elle que les anciens ont reçu témoignage” (v. 1, 2).

Cette déclaration est illustrée par de nombreux exemples d’hommes et de femmes de foi, en commençant par Abel. Non seulement son nom est rappelé, mais un exemple de sa foi remarquable est rapporté: “Par la foi, Abel offrit à Dieu un meilleur sacrifice que Caïn; par ce sacrifice, il a reçu le témoignage d’être juste, Dieu lui-même rendant témoignage à ses dons” (v. 4).

De la même manière, dans une première série d’exemples, la foi d’Énoch, de Noé, d’Abraham, de Sara, d’Isaac, de Jacob, de Joseph, de Moïse, de Rahab est illustrée par des faits précis pour rafraîchir nos connaissances bibliques et approfondir notre foi. Puis, l’auteur de l’épître nous donne une deuxième série d’exemples. Il livre simplement les noms de quelques hommes de foi – Gédéon, Barac, Samson, Jephté, David, Samuel – comme pour nous pousser à la réflexion, nous inciter à rechercher leurs actes de foi.

Nous passons ensuite à une troisième liste: là, il n’y a plus de noms cités, mais seulement des actes. Par exemple, “ils fermèrent la gueule des lions”: à part Daniel, combien en connaissons-nous d’autres qui l’ont fait par la foi? Qui est devenu fort dans la bataille? Combien de femmes ont-elles reçu leurs morts par la résurrection?

Nous pourrions allonger la liste en pensant à des prophètes comme Ésaïe, Jérémie, Ézéchiel, Daniel et bien d’autres qui ne sont pas mentionnés.

À la fin du chapitre, l’auteur décrit seulement toutes sortes d’épreuves que des héros de la foi ont endurées, parfois jusqu’à la mort. Nous en connaissons certainement plusieurs.

L’ensemble de ce chapitre 11 est un trésor dans lequel nous pouvons puiser. Prenons le temps de le faire quand nous sommes éprouvés, afin de fortifier notre foi et nous encourager à tenir ferme.

PaS

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Le péché mignon


Jacques 2:10Le dictionnaire nous apprend que le péché mignon, c’est ce petit défaut auquel on s’abandonne volontiers. C’est, par exemple, de succomber à la tentation de manger un petit gâteau de trop, de boire un petit verre de trop, de se donner un petit plaisir de trop… Mais à la longue, ce “petit trop” peut avoir des conséquences graves. Désobéir à une loi ne peut être que négatif.

Cela est aussi vrai pour la loi de Dieu qui sert à définir la relation entre lui et les hommes et celle des hommes entre eux. Enfreindre cette loi constitue un péché, c’est-à-dire une rupture de communication entre deux parties.

L’enfant qui désobéit à la “loi” familiale est privé de la présence de son père qui lui dit:
“Va dans ta chambre! Tu pourras revenir quand tu seras prêt à avouer ta faute et à demander pardon.” En attendant la décision de l’enfant, il y a une séparation douloureuse entre l’enfant et son père. Nous sommes tous corrompus de nature. Nos péchés, qui constituent une offense à Dieu, nous privent de sa glorieuse présence. Il y a une séparation, une rupture de la communication entre Dieu et nous.

Mais Dieu a déjà prévu une solution pour tous ceux qui se reconnaissent errants loin de lui. Dans son amour pour nous, Dieu a fait retomber sur Jésus-Christ nos fautes. Ainsi nous pouvons être réconciliés avec Dieu à condition que nous soyons prêts à avouer nos fautes et à croire de tout notre coeur que Jésus-Christ a subi le châtiment à notre place.

Le péché, mignon ou non, est souvent plus grave que nous ne le pensons! Il a coûté la vie à Jésus-Christ qui nous a apporté la délivrance. Quelle est votre réponse à un si grand amour?

 www.dieu-mon-ami.org

Lire la suite

Publié dans Pensée du jour | Tagué , , , , | 2 commentaires

Caleb


“Mon serviteur Caleb, parce qu’il a été animé d’un autre esprit et qu’il m’a pleinement suivi, je l’introduirai dans le pays où il est entré, et sa semence le possédera”. Nombres 14. 24

"Pendant le temps qui vous reste à vivre sur la terre, ne suivez pas les mauvais désirs humains, mais suivez la volonté de Dieu." La Bible, 1 Pierre 4:2

« Pendant le temps qui vous reste à vivre sur la terre, ne suivez pas les mauvais désirs humains, mais suivez la volonté de Dieu. » La Bible, 1 Pierre 4:2

Depuis le désert, Moïse envoie douze princes d’Israël reconnaître le pays de Canaan que l’Éternel a promis au peuple. À leur retour, ils déclarent unanimement que le pays qu’ils ont vu est vraiment riche, ruisselant de lait et de miel, comme Dieu l’avait dit.

Toutefois, ils mettent en avant des difficultés qui empêcheront le peuple de s’y installer, en exagérant fortement l’importance des obstacles à surmonter: des géants impressionnants et des villes imprenables. Seul Caleb, bientôt rejoint par Josué, s’élève contre cette vision défaitiste et incrédule: l’Éternel, déclare-t-il avec foi, combattra pour nous et nous donnera la victoire.

Il lui faut beaucoup de courage pour s’opposer aux affirmations des dix autres princes et prendre ainsi avec vigueur le parti de l’Éternel! Le peuple ne l’écoute pas et sera puni pour son incrédulité: pendant trente-huit ans, Israël restera dans le désert, jusqu’à ce que tous les hommes de plus de vingt ans sortis d’Égypte soient morts. Josué et Caleb sont les deux seuls hommes qui, ayant quitté l’Égypte, sont entrés en Canaan.

Dieu rend à Caleb (verset d’aujourd’hui) un témoignage éclatant: “Mon serviteur Caleb”. Être le serviteur de Dieu est un grand honneur. Dans la suite de sa vie, Caleb est resté un serviteur fidèle.

Chaque fois que nous disons “Seigneur”, nous prenons implicitement la place de serviteur pendant son absence. Appliquons-nous à être de ces bons serviteurs auxquels il sera dit: “Bien, bon et fidèle esclave; tu as été fidèle en ce qui est peu, je t’établirai sur beaucoup: entre dans la joie de ton maître” (Matthieu 25. 21).

Parce qu’il a été animé d’un autre esprit”. Caleb ne s’est pas laissé influencer par ses compagnons, pourtant d’un haut rang social. Animé d’un esprit de foi dans les promesses divines, il tient ferme contre tous, car il croit Dieu et lui donne gloire. Remarquons que, bien souvent, l’avis de la majorité peut ne pas correspondre à la démarche de la foi.

Cultivons dans notre vie de tous les jours un esprit de confiance en Dieu, qui l’honore plus que des paroles.

Il m’a pleinement suivi”. Pour suivre fidèlement le Seigneur dans notre vie quotidienne, il nous faut demeurer en lui. “Celui qui demeure en moi, et moi en lui, celui-là porte beaucoup de fruit” (Jean 15. 5).

PaS

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Qui a coupé la communication?


"Qui nous séparera de l'amour de Christ? Serait-ce la détresse, l'angoisse, la persécution, la faim, le dénuement, le danger ou l'épée?" La Bible, Romains 8:35 Réponds à la question !

« Qui nous séparera de l’amour de Christ? Serait-ce la détresse, l’angoisse, la persécution, la faim, le dénuement, le danger ou l’épée? » La Bible, Romains 8:35
Réponds à la question !

Par sa désobéissance envers Dieu, l’homme s’est volontairement séparé de son Créateur. Les conséquences tragiques pour l’humanité entière proviennent du fait que l’homme a manqué le but. La peur, la honte, l’hostilité, le vieillissement, la maladie, la mort… découlent d’un mauvais choix. Aujourd’hui encore, ce sont nos fautes qui nous séparent de Dieu. Multiplier le nombre de nos prières ou nier nos fautes ne nous rapproche pas de Dieu. Au contraire, la séparation d’avec Dieu reste inchangée et ce, pour toujours. Et pourtant, il existe un moyen de faire la paix avec Dieu, un moyen de revenir à lui. C’est cela qu’Emmanuel a expérimenté. Il l’explique à sa façon:

“Un jour, un ami m’a invité à aller écouter la parole de Dieu. C’est au cours de la prédication que j’ai découvert ma misère face à un Dieu saint. Je me suis trouvé coupable devant Lui. Mais d’autre part, j’ai découvert l’amour profond de Dieu manifesté en Jésus-Christ pour sauver un homme dépravé comme moi. C’est alors que, d’un coeur sincère, j’ai dit: ‘Seigneur, sauve moi et prends la direction de ma vie.’ Ma vie a été changée. Dès cet instant, la communication entre Dieu et moi a été rétablie.”

 www.dieu-mon-ami.org

Lire la suite

Publié dans Pensée du jour | Tagué , , | 2 commentaires

La divinité de Christ


“Auquel des anges Dieu a-t-il jamais dit: “Tu es mon Fils, moi je t’ai aujourd’hui engendré”? Et encore: “Moi, je lui serai pour père, et lui me sera pour fils”.  Hébreux 1. 5
(citation de Psaume 2. 7 et 1 Chroniques 17. 13)

"...Celui qui vient du ciel est au-dessus de tous" la Bible Jean 3:31

« …Celui qui vient du ciel est au-dessus de tous » la Bible Jean 3:31

Le premier chapitre de l’épître aux Hébreux parle de la divinité de Jésus Christ. Par plusieurs citations de l’ancien testament, l’auteur de l’épître montre l’excellence de Jésus par rapport à toutes les créatures de Dieu, même célestes.

L’ancien testament fait plusieurs fois allusion à la relation qui unit un père à son fils pour exprimer la nature des affections de Dieu envers son peuple. Les fils d’Israël étaient donc accoutumés à ce langage. Avaient-ils pris garde à la déclaration du Psaume 2 qui annonce la royauté du Messie: “Tu es mon Fils, moi je t’ai aujourd’hui engendré”? C’est probablement le passage le plus convaincant qui révèle à l’avance la nature divine du Messie.

Les Juifs n’avaient aucun doute sur son humanité. Ils attendaient un puissant libérateur qui les libérerait définitivement du joug des Romains. Ils imaginaient un descendant de David qui abattrait le «Goliath» de Rome. Sa naissance dans la pauvreté n’excluait pas cette possibilité. Mais admettre que l’humble Jésus de Nazareth était Fils de Dieu dépassait ce qu’ils pouvaient concevoir.

Comment faut-il comprendre la déclaration du Psaume 2, reprise en Hébreux 1 ? L’ange Gabriel en donne une explication à Marie au moment de l’annonciation: “Il sera grand et sera appelé le Fils du Très-Haut; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père… L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre; c’est pourquoi celui qui naîtra, saint, sera appelé Fils de Dieu” (Luc 1. 32-35). Une puissance de nature divine a formé, dans le corps de Marie, l’Être saint appelé Jésus, véritable homme dans sa nature physique, mais aussi Dieu manifesté en chair: “La Parole devint chair et habita au milieu de nous” (Jean 1. 14).

Quand nous annonçons l’Évangile à des musulmans, nous rencontrons une difficulté en relation avec la filiation divine de Jésus. Pour eux, il est impossible que Dieu ait un fils. Pourtant voici des passages susceptibles de nous aider: “En lui, toute la plénitude s’est plu à habiter… en lui habite toute la plénitude de la déité corporellement” (Colossiens 1. 19; 2. 9). Le corps de l’homme Christ Jésus était le temple de Dieu (voir Jean 2. 21). Aucune explication humaine ne peut percer le mystère de l’incarnation du Fils de Dieu. La foi croit Dieu dans ce qu’il nous dit: Jésus est son Fils bien-aimé.

P.a.S

Si un de ces versets t’a touché, raconte ce qu’il a produit dans ta vie, ici.

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Tagué , , , , | 2 commentaires

Pourquoi est-il mort?


« Nous sommes pressés de toute manière, mais non réduits à l’extrémité; dans la détresse, mais non dans le désespoir; persécutés, mais non abandonnés; abattus, mais non perdus. »2 Corinthiens‬ ‭4‬:‭8-9

Un être cher est mort. Ça a été un moment dur pour moi car j’aimais beaucoup cette personne et je n’avais que 16 ans au moment des faits. Cette personne est morte suite à une maladie. Quand j’ai su que son état s’empirait, j’ai prié chaque jour pour sa guérison. Malheureusement, cette personne est morte une semaine après avoir commencé les prières. Je ne comprenais pas pourquoi Dieu avait laissé cela se produire, je Lui en voulais.

Lors de l’enterrement à l’église, le prêtre a dit des choses qui m’ont réellement touchée! J’ai alors décidé de me rapprocher de Dieu, puis j’ai commencé à lire la Bible. Et je suis tombée sur ce verset et cela m’a fait comprendre que Dieu sera toujours avec nous, qu’Il nous aime et qu’Il est fidèle. En Lui j’ai trouvé la paix et maintenant je réalise que la mort de mon proche est un mal pour un bien, puisque grâce à cet événement je me suis rapprochée de Dieu!

Kaela

Publié dans #BibleVécue | Tagué , , , , , | 2 commentaires

A l’image de Dieu


"Dieu créa les hommes pour qu'ils soient son image, oui, il les créa pour qu'ils soient l'image de Dieu. Il les créa homme et femme" la bible Genèse 1:27

« Dieu créa les hommes pour qu’ils soient Son image, oui, il les créa pour qu’ils soient l’image de Dieu. Il les créa homme et femme » la Bible, Genèse 1:27

Un gros titre d’un journal a affiché la phrase suivante: “Le jour où l’homme a créé Dieu à son image”.

En effet, c’est ce que l’homme contemporain essaie de faire. Il se crée son “dieu”. Mieux encore, il prend la place de Dieu en se mettant lui-même au centre. L’homme est devenu autonome, auto-suffisant… Il pense pouvoir se débrouiller tout seul sans devoir rendre compte à qui que ce soit.

Et pourtant, ce n’est plus un secret pour personne, que l’homme du XXIème siècle, avec toute sa science acquise, n’est pas seulement un “créateur”. Il est malheureusement tout autant un destructeur.

La Bible nous présente Dieu comme le Créateur des hommes. Il les a faits chacun à sa ressemblance. Cette ressemblance le rend capable de communiquer avec son Créateur. Dieu est immortel et il a donné l’immortalité à l’homme. Dieu a donné des privilèges et des responsabilités à l’homme.

Les deux premiers êtres humains étaient heureux dans leur rang de créatures faites à l’image de Dieu. Ils vivaient en parfaite harmonie avec Celui qui leur a donné la vie. Ils étaient comblés des faveurs de Dieu.

C’est en Dieu que nous avons la vie, le mouvement et l’être” (Actes 17:28). Cela reste valable pour nous.

www.dieu-mon-ami.org

Lire la suite

Publié dans Pensée du jour | Tagué , , , | 5 commentaires

Son propre fardeau


“Chacun portera son propre fardeau”. Galates 6. 5

Jésus dit:  "Car mon joug est doux, et mon fardeau léger." La Bible, Matthieu 11:30

Jésus dit: « Car mon joug est doux, et mon fardeau léger. » La Bible, Matthieu 11:30

Notre grand-père aimait à raconter un de ses rêves: «J’étais parmi un grand rassemblement de chrétiens et on nous proposa un exercice. Chacun d’entre nous devait déposer à terre, sur un immense terrain, ses épreuves, ses difficultés, ses soucis, en somme son fardeau personnel, comme on se décharge d’un sac. Ensuite, chacun devait faire le tour du terrain en examinant le fardeau des autres. Puis chacun devait en choisir un, sans doute le plus léger, le plus adapté à ses forces. Après bien des réflexions difficiles, c’est le mien que je repris.» Contrairement à ce qu’on pense souvent, il s’était rendu compte que le fardeau des autres n’était pas plus léger que le sien.

«Porter son propre fardeau» suggère que, dans une mesure, on doit être autonome et assumer ses épreuves, ses difficultés personnelles, car on dépend de Dieu. Je ne peux pas aller chaque matin frapper à la porte de mes amis pour avoir de l’aide, car j’entends l’Esprit de Dieu me dire: “Rejette ton fardeau sur l’Éternel, et il te soutiendra; il ne permettra jamais que le juste soit ébranlé” (Psaume 55. 22); “Rejetez sur lui tout votre souci, car il prend soin de vous” (1 Pierre 5. 7).

Si je suis dans cette attitude, je pourrai, dans une mesure, aider les autres à porter leurs charges (Galates 6. 2). Cela aura d’ailleurs plusieurs effets positifs:

– Je constaterai plus d’une fois, étonné, comme mon grand-père, que le fardeau des autres est aussi lourd que le mien, si ce n’est plus.
– Je serai souvent encouragé de les voir le porter avec foi et patience
– Je serai préservé d’une préoccupation excessive de ma personne et de mon fardeau, et gardé de me plaindre
– Je rendrai grâce à Dieu parce qu’il a mesuré ma charge (1 Corinthiens 10. 13)
– Je me reposerai sur Lui et je ferai moi aussi l’expérience, comme les autres et avec eux, du soutien divin

Je laisse à ses pieds mes fardeaux, devant Lui, je dépose tous mes soucis.
Et chaque fois que je ne sais pas me diriger, j’abandonne à ses pieds mes fardeaux.

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Une réponse qui tarde


 « Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son coeur, comme dit l’Écriture. » Jean 7:38

Depuis des mois j’attendais une réponse de la part du Seigneur, mais c’était le silence complet. Bientôt j’aurai fini mes études d’ingénieur et je ne savais pas quoi répondre à la personne qui m’a défié de rejoindre leur mouvement missionnaire, à savoir Campus pour Christ. Dieu, pourrait-il vraiment m’utiliser ?

Un jour de pluie, je partais dans la forêt pour prier, seul. Et j’attendais toujours une réponse de la part de Dieu concernant mon avenir. Mais rien ne venait. Mais d’un coup, j’ai vu, à seulement 1 m de distance, une source d’eau jaillir de la terre. Je ne l’avais pas remarquée auparavant. Et d’un coup ce verset s’est imposé dans mon esprit : « Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein ». Donc, celui qui croit, peut être utilisé par Dieu ! Et moi, j’ai dû avouer que je crois. Plus que ça même – j’aime profondément mon Seigneur ! Donc il peut m’utiliser !

C’était une étape importante pour reconnaître mon appel et une merveilleuse découverte que Dieu peut se servir de toute personne qui croit, aussi simple ou complexe, jeune ou vieille, pauvre ou riche qu’elle soit.

Thomas

Publié dans #BibleVécue | Tagué , , , , , | 2 commentaires

La bonté de Dieu


2Chroniques6_14“Si Dieu était bon, pourquoi permettrait-il les famines, les catastrophes naturelles, les guerres, la maladie…?” Cette question est souvent l’expression du désespoir et de l’impuissance face à notre monde en péril et parfois de révolte contre Dieu.

On sait que certaines maladies sont le résultat de fautes de vie ou d’abus divers. Laquelle des guerres n’a pas l’orgueil, l’égoïsme, la haine, la vengeance à sa base? Alors est-il juste d’en accuser Dieu? Ce Dieu dont on ne veut rien savoir et auquel on ne veut surtout pas se soumettre? Que dire alors des victimes innocentes dans ce monde? La Bible nous révèle que la création entière souffre à cause du péché de l’homme. Cela ne met pas en cause la bonté de Dieu qui veut nous amener à changer de vie. Ainsi nous trouverons un abri sûr dans la détresse car le Seigneur lui-même prendra soin de nous malgré le fardeau de la souffrance. Des multitudes d’hommes et de femmes l’ont prouvé à travers les âges.

Même si je ne comprends pas les buts Recherchés par Dieu au travers de la souffrance, je peux trouver, en sa bonté, une réponse qui me garde de l’amertume.

www.dieu-mon-ami.org

Lecture biblique proposée: Psaume 89

Lire la suite

Publié dans Pensée du jour | Tagué , , , , , , | 1 commentaire