Qui est comme toi ?


“Dieu est grand”. Job 36. 26
“À qui me comparerez-vous et serai-je égalé? dit le Saint”.
Ésaïe 40. 25

geyser du yelowstone park

« Ne sois pas effrayé …, car l’Eternel, ton Dieu, est au milieu de toi. Il est un Dieu grand et redoutable. » La Bible, Deutéronome 7:21

Après être sorti d’Égypte, le peuple d’Israël est dans une situation désespérée. La mer est devant lui; sur les côtés, il y a les montagnes de Pi-Hahiroth et Baal-Tsephon, et derrière, l’armée du pharaon. “Les fils d’Israël eurent une grande peur, et crièrent à l’Éternel” (Exode 14. 10). C’est alors que Dieu leur montre sa grande puissance, mais aussi sa miséricorde. Essayons d’imaginer la scène qui s’offre à eux quand la mer se fend pour leur offrir “un chemin pour le passage des rachetés”, selon le prophète Ésaïe (Esaie 51. 10).
Après la délivrance, la joie et la reconnaissance jaillissent de ces milliers de bouches et de cœurs, et cette exclamation monte vers Dieu: “Qui est comme toi parmi les dieux, ô Éternel? Qui est comme toi, magnifique en sainteté, terrible en louanges, opérant des merveilles?” (Exode 15. 11).

Le psalmiste, plus tard, reprendra cette exclamation: “Ta justice, ô Dieu! est haut élevée. Toi qui as fait de grandes choses, ô Dieu! qui est comme toi?” (Psaume 71. 19; voir aussi Psaume 35. 10; 86. 8; 89. 8).

Pour Israël, il s’agissait d’une délivrance d’une mort certaine, mais temporelle.

Pour nous chrétiens, Dieu le Père envoie son propre Fils Jésus Christ, pour nous délivrer de la mort éternelle. Il ne l’épargne pas et le sacrifie pour que nous soyons pardonnés et associés à lui. Nous nous écrions alors à notre tour: “Qui est comme l’Éternel, notre Dieu?… Il s’abaisse pour regarder dans les cieux et sur la terre. De la poussière, il fait lever le misérable, de dessus le fumier, il élève le pauvre, pour les faire asseoir avec les nobles” (Psaume 113. 5-8).

Qui est un Dieu comme toi, pardonnant l’iniquité et passant par-dessus la transgression?” (Michée 7. 18).

Conscients de la grandeur de Dieu, nous pouvons dire aussi en témoignage autour de nous: “Où y a-t-il un dieu grand comme Dieu?” (Psaume 77. 13).

Oui, “au seul Dieu, notre Sauveur, par notre Seigneur Jésus Christ, gloire, majesté, force et pouvoir, dès avant tout siècle, et maintenant, et pour tous les siècles! Amen” (Jude 25).

P.a.S

Si un de ces versets t’a touché, raconte ce qu’il a produit dans ta vie, ici.

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Les paroles des sages


“L’intelligent acquerra du sens pour comprendre un proverbe et une allégorie, les paroles des sages et leurs énigmes”. Proverbes 1. 6

«L’ERREUR EST COMMISE PAR UNE PERSONNE ET NON PAR UN ARBRE»
«Une seule main ne ramasse pas la farine.»
«C’EST CELUI QUI PORTE L’ENFANT QUI LE FAIT TOMBER.»
«À force de rester sur le rivage, on finit par trouver l’endroit le moins profond.»

proverbes 14:30Avez-vous reconnu ces quelques citations? Il s’agit de proverbes samo du Burkina Faso. Ces maximes de sagesse populaire ressemblent à celles que l’on trouve dans le livre des Proverbes ou celui de l’Ecclésiaste. De même que, par exemple, en Job 5. 6: “L’affliction ne sort pas de la poussière”.

La Bible reconnaît que Dieu a donné une sagesse aux hommes, même indépendamment d’une révélation spécifique. Elle évoque la sagesse des fils de l’Orient, de l’Égypte ou de Babylone (1 Rois 4. 30; Daniel 2). Des chercheurs ont noté les parallèles étonnants qui existent entre des écrits antiques profanes et certaines portions de la Bible, en particulier le livre des Proverbes. Ce dernier confirme d’ailleurs l’existence de ces “paroles des sages” (Proverbes 1. 6; 22. 17; 24. 23) sans préciser davantage.

Toutefois, la Bible a grand soin d’indiquer que la sagesse de Salomon dépassait de beaucoup la sagesse – réelle mais limitée – des sages d’autres pays païens. On est frappé, à la lecture d’ouvrages de «sages» non chrétiens, de voir le mélange entre des pensées tout à fait en accord avec la révélation biblique et d’autres très éloignées.

C’est là que l’apport des Proverbes (et du reste de la Parole de Dieu) est inestimable: les paroles des sages demeurent souvent des “énigmes” sans la lumière de Dieu. Paul n’hésitait pas à citer des auteurs grecs, mais il indiquait en même temps qu’ils ne faisaient que «tâtonner» à la recherche du seul vrai Dieu (Actes 17. 27, 28).

Aussi, quand nous sommes amenés à lire des paroles de «sages» (par exemple lors de nos études), passons-les au crible de la vérité biblique. Elle seule nous permettra de poser le bon fondement: “la crainte de l’Éternel est le commencement de la connaissance” (Proverbes 1. 6, 7).

P.a.S

Si un de ces versets t’a touché, raconte ce qu’il a produit dans ta vie, ici.

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Les tests de Dieu


“Ton Dieu t’a fait marcher… dans le désert, afin de t’humilier, et de t’éprouver, pour connaître ce qui était dans ton cœur”. Deutéronome 8. 2

Josué 7:13Le verset du jour semble dur, car l’humiliation et l’épreuve ne sont appréciées de personne. Le chrétien trop souvent s’y résigne sans comprendre qu’elles sont fréquemment des tests. Dieu, premièrement, veut mettre en évidence les véritables dispositions intérieures de son enfant et, secondement, veut lui faire du bien “à la fin” (Deutéronome 8. 16). Il est instructif de constater qu’avant, et pendant ces tests, Dieu souvent se tait et attend le fruit de l’épreuve qu’il a envoyée. Un exemple de la Parole illustrera cela.

Après la chute de Jéricho, Josué envoie des espions explorer la région d’Aï. Ils en reviennent avec un conseil qui montre leur confiance en eux-mêmes: “Ne fatigue pas tout le peuple… car ils (les habitants d’Aï) sont peu nombreux” (Josué 7. 3). Josué s’appuie sur leur rapport, ne consulte pas l’Éternel, réduit ses troupes, et… c’est la défaite! On sait que le péché d’Acan est la cause de ce désastre. Or Josué ne pouvait pas le connaître: Acan avait agi en secret et pris soin de dissimuler une partie du butin de Jéricho, alors qu’il devait être entièrement détruit. Si Josué avait consulté Celui qui, avant la prise de Jéricho, s’était présenté “comme chef de l’armée de l’Éternel” (Josué 5. 14), Dieu lui aurait certainement révélé le péché commis. Mais Josué est gagné par la prétention de ses espions; cela Dieu le sait et laisse faire. Cependant, après la défaite, une fois le péché jugé, Dieu parle et donne des instructions précises, précédées de ce rappel encourageant: “J’ai livré en ta main le roi d’Aï” (Josué 8. 1); c’est le bien “à la fin”.

Un chrétien, sûr de lui, peut décider de son chemin, sans consulter Dieu qui laisse faire. Mais, par l’épreuve, Dieu contraint cet orgueilleux au jugement de lui-même pour le bénir “à la fin”.

Quand nous agissons dans l’indépendance, n’interprétons pas la non-intervention du Seigneur ou son silence comme une approbation. Il nous teste; il nous avertit aussi: “Que celui qui croit être debout prenne garde de ne pas tomber” (1 Corinthiens 10. 12). Plutôt que de s’appuyer sur son intelligence, le chrétien se confie en Dieu qui, alors, peut diriger ses sentiers et agir en sa faveur (Proverbes 3. 5, 6; Psaume 37. 5, 6).

P.a.S

Si un de ces versets t’a touché, raconte ce qu’il a produit dans ta vie, ici.

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Marqué avec , , , , , | 2 commentaires

Lire, comprendre et agir


“Jésus lui dit: Qu’est-il écrit dans la Loi? Comment lis-tu?” Luc 10. 26

La Bible, Matthieu 7:7

La Bible, Matthieu 7:7

Jésus pose ces deux questions à un docteur de la Loi qui s’informe sur ce qu’il faut faire pour hériter de la vie éternelle. Ce sont là deux questions essentielles à se poser en lisant la Bible.

Le docteur de la Loi répond correctement à ces deux questions, puisque le Seigneur l’approuve: “Tu as bien répondu” (Luc 10. 28). En effet, il rapproche deux versets de l’A.T. qui sont au cœur de la Loi, et montre ainsi son intelligence du texte sacré. Mais Jésus ajoute: “Fais cela, et tu vivras”. Par cette parole, il renvoie à sa propre conscience ce docteur de la Loi venu pour l’éprouver. S’il était vraiment sincère, il aurait dû reconnaître son incapacité à accomplir la Loi. Mais c’était se condamner! Aussi, pour se justifier, il contourne la difficulté en demandant comment reconnaître son prochain.
C’est l’occasion pour Jésus de raconter une parabole qui a pour but de faire réfléchir son interlocuteur. Cette parabole, connue sous le nom du «Bon Samaritain» (Luc 10. 25-37), nous interpelle encore aujourd’hui.

Soulignons le message du Seigneur à ce docteur de la Loi et à travers lui à chacun de nous. La connaissance de la Parole de Dieu est fondamentale. C’est une condition nécessaire, mais non suffisante. Il faut y ajouter la mise en pratique: “Va, et toi fais de même” (v. 37).
C’est ce que fait remarquer l’apôtre Paul: “Ce ne sont pas les auditeurs de la Loi qui sont justes devant Dieu; mais seront justifiés ceux qui accomplissent la Loi” (Romains 2. 13).
Jésus nous montre, dans son message à ce docteur de la Loi, que la compréhension de la Parole de Dieu se vit dans l’action, par sa mise en pratique dans les circonstances quotidiennes de la vie. Il le dit d’ailleurs à ses disciples à la fin de son ministère: “Si vous savez ces choses, vous êtes bienheureux si vous les faites” (Jean 13. 17).

Quand savoir et obéir vont ensemble, il en résulte toujours une grande bénédiction!

P.a.S

Merci à Couleur menthe pour la photo de leur beau sticker.

Si un de ces versets t’a touché, raconte ce qu’il a produit dans ta vie, ici.

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Construire des relations


“Je supplie Évodie et je supplie Syntyche, d’avoir la même pensée dans le Seigneur”. Philippiens 4. 2

"Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi." la Bible, jean 14:6

« Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. » la Bible, Jean 14:6

Le viaduc de Millau, dans la vallée du Tarn, en France, est l’un des ouvrages d’art les plus marquants du début du siècle. Son point le plus élevé culmine à 340 mètres.

Un magazine spécialisé dans la construction de ce prestigieux viaduc écrit dans son éditorial: «Bravo (à tous les constructeurs) d’avoir su allier savoir faire, cœur, intelligence et volonté pour relier les hommes d’ici et de là-bas… Tant qu’il y a des hommes de cette qualité pour construire des ponts entre les hommes, l’humanité peut encore sourire à son avenir».

Si généreuse qu’elle soit, cette déclaration est un peu naïve. Ces ponts de béton et d’acier (autrefois de pierre et de bois), prouesses de technologie, d’audace et de travail d’équipe, si utiles à nos automobiles, sauront-ils à eux seuls «relier les hommes» plus que physiquement? N’a-t-on pas déjà vu que ces mêmes ouvrages ont servi à acheminer hommes et matériel de guerre pour combattre les hommes d’en face (ou de l’autre bord). Ce qui a poussé dans certains cas à les démolir en les bombardant.

«Construire des ponts entre les hommes»: l’expression est belle et fait rêver… mais la réalité est autre. Si les hommes voulaient réellement s’entendre, il faudrait d’abord qu’ils soient en relation avec Dieu. Pour cela, Jésus Christ est venu comme un pont jeté sur l’abîme, reliant l’homme à Dieu. Par la foi en Jésus Christ, la relation est établie.

À ce point, une question se pose: les chrétiens font-ils la démonstration que Jésus Christ, qui nous relie à Dieu, nous relie aussi les uns aux autres? Fondamentalement, par la grâce de Dieu et l’œuvre de Jésus Christ, il en est bien ainsi (2 Corinthiens 1. 21). Mais pratiquement, comme pour Évodie et Syntyche, il y a souvent des fractures. Les relations entre chrétiens peuvent être conflictuelles et quelquefois être interrompues. Alors l’expression: «construire des ponts entre les hommes» prend toute sa force et correspond souvent à une réalité quotidienne difficile. Comment construire un pont vers notre frère, notre sœur, nos enfants, nos parents, nos voisins? En manifestant dans notre vie “l’amour de Dieu qui est versé dans nos cœurs” (Romains 5. 5). Il faudra parfois plus de temps, plus de ténacité, plus de sagesse et de hardiesse que pour les différentes équipes qui ont construit le viaduc de Millau – en tout cas plus d’amour et d’humilité. Si nous aimons, c’est parce que Dieu nous a aimés le premier (1 Jean 4. 19).

P.a.S

Si un de ces versets t’a touché, raconte ce qu’il a produit dans ta vie, ici.

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Voir Jésus


“Les yeux de tous, dans la synagogue, étaient arrêtés sur Lui… Et tous Lui rendaient témoignage; ils s’étonnaient des paroles de grâce qui sortaient de sa bouche”. Luc 4. 20, 21

"- Nous aimerions voir Jésus." La Bible, Jean 12:21

« – Nous aimerions voir Jésus. » La Bible, Jean 12:21

L’assistance de la synagogue de Nazareth éprouve un court moment d’émotion d’une exceptionnelle intensité: Jésus lui-même lit deux versets du prophète Ésaïe qui annoncent sa venue comme Messie, oint du Saint Esprit, pour exercer parmi son peuple son ministère de grâce. On ne connaît pas de quelle façon ni sur quel ton Jésus les a lus, mais on sait l’effet que cette lecture a produit: les yeux de tous sont arrêtés sur Lui. Aussi n’est-il pas étonnant que ces versets de Luc soient parfois cités, lors de cultes ou de méditations, pour inviter les croyants à concentrer leur attention sur Jésus. Diriger nos pensées sur Jésus, centre autour duquel l’Église se rassemble, Sauveur, Rédempteur, Seigneur, Prince de la vie, grand Berger, entre autres nombreux caractères, produit un effet sanctifiant et stimulant sur tout chrétien.

Alors quand nous pensons à lui, dans le jardin de Gethsémané ou sur la croix, portant nos péchés, étant fait malédiction pour nous, abandonné de Dieu, nos cœurs sont étreints d’une émotion toute particulière.

C’est pourquoi Paul, pour toucher les Galates et pour les corriger de leur légalisme nuisible, leur propose la vision de Christ crucifié. “Ô Galates insensés, qui vous a ensorcelés? C’est pourtant devant vos yeux que Jésus Christ a été dépeint, crucifié” (Galates 3. 1). C’est encore à Jésus crucifié qu’il se réfère avant de réprimander les Corinthiens pour leur sectarisme et leurs mœurs dépravées: “Nous prêchons Christ crucifié”, et “Je n’ai pas jugé bon de savoir quoi que ce soit parmi vous, sinon Jésus Christ, et Jésus Christ crucifié” (1 Corinthiens 1. 23; 2. 2).

La vénération d’un règlement (légalisme), l’exclusion des autres (sectarisme) et le laisser-aller (laxisme) ne sont-ils pas les trois maux qui ont le plus contribué, dans le passé comme encore aujourd’hui, à discréditer le témoignage chrétien, à diviser l’Église, à saper la crédibilité de son enseignement? Mais, pas de défaitisme! Le remède est encore là, toujours aussi efficace et accessible: voir JÉSUS – sur la croix mais aussi vivant et dans ma vie, glorieux. Rien ne peut nous séparer davantage du monde, au sens moral et religieux, pour nous attacher à Christ.

P.a.S

Si un de ces versets t’a touché, raconte ce qu’il a produit dans ta vie, ici.

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Une attitude exemplaire


“Voici qu’il est bon et qu’il est agréable que des frères habitent unis ensemble!… C’est là que l’Éternel a commandé la bénédiction, la vie pour l’éternité” (Psaume 133. 1, 3).

“Lorsque j’entendis ces paroles, je m’assis et je pleurai; et je menai deuil plusieurs jours, et je jeûnai, et je priai le Dieu des cieux”. (Néhémie 1. 4)

Psaume127_1En 537 avant Jésus Christ, une petite partie des Juifs déportés à Babylone par Nebucadnetsar retourne à Jérusalem. Ils reconstruisent le temple, bien moins glorieux que celui de Salomon, mais il permet la reprise du culte à l’Éternel. Moins d’un siècle plus tard, malgré l’intervention d’Esdras, envoyé par le roi de Perse pour apporter renforts et ressources matérielles, la situation des habitants de Jérusalem est aussi misérable que l’état de leur ville avec ses murailles écroulées.

Néhémie, lui, est à Suse, la capitale de l’empire perse, dans une situation privilégiée auprès du roi dont il est l’échanson. Il apprend alors par son frère (446 A.C.) la triste condition des Juifs de Palestine et réagit comme l’indique notre verset. Il se sent concerné par cette nouvelle. Le luxe qui l’entoure n’a pas diminué ses sentiments pour son peuple, et il souffre profondément de la misère de ses frères.

Dans quel état d’esprit recevons-nous les nouvelles qui nous parviennent des autres membres du corps de Christ, des assemblées que nous connaissons ou des serviteurs du Seigneur? Les lisons-nous «avec notre cœur» ou d’une manière quelque peu indifférente?

Néhémie aurait pu dénoncer l’indifférence de ses frères, ou bien calmer sa conscience en leur faisant parvenir une lettre de bons conseils et d’encouragements, expliquant: «il n’y a qu’à…». Il aurait pu aussi se démener pour chercher à améliorer la situation en utilisant ses relations. Mais non! Néhémie, malgré sa tristesse, prend le temps de s’asseoir et de réfléchir. Il comprend que “l’injustice ne sort pas de la poussière” (Job 5. 6) et qu’il y a des causes humaines à cette situation si difficile, mais permise par Dieu. Alors il mène deuil, jeûne et adresse une prière de confession à l’Éternel, reconnaissant son péché et celui de son peuple.

Quelle leçon pour nous quand l’épreuve atteint ceux auxquels nous sommes liés en Jésus Christ, ou quand elle est là devant nous! Quel encouragement à considérer les circonstances avec le regard de Dieu et à lui faire entièrement confiance!

P.a.S

Pour bien comprendre comment Dieu a agit pour le peuple d’Israël, dans la vie d’Esdras et de Néhémie, vous pouvez lire en préambule Esdras chapitre 1 et 3 et Néhémie 1 et 2.

Si un de ces versets t’a touché, raconte ce qu’il a produit dans ta vie, ici.

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Ensemble entre générations


“La vierge se réjouira dans la danse, et les jeunes gens et les vieillards, tous ensemble. Et je changerai leur deuil en allégresse, et je les consolerai, et je les réjouirai en les délivrant de leur douleur”. Jérémie 31. 13

“Une génération célébrera tes œuvres auprès de l’autre génération, et elles raconteront tes actes puissants”. Psaume 145. 4

"Eclatez ensemble en cris de joie..., car l'Eternel console son peuple,.." La Bible,  Esaïe 52:9

« Eclatez ensemble en cris de joie…, car l’Eternel console son peuple,.. » La Bible, Esaïe 52:9

Il est normal que l’on se retrouve de préférence entre personnes d’une même génération. Dans la vie courante, même s’il y a des éléments qui unissent les personnes indépendamment de leur âge, il y a davantage de points communs au sein d’une même classe d’âge. Il n’en est pas ainsi dans le domaine spirituel. Les besoins des enfants et des jeunes sont fondamentalement semblables à ceux de leurs aînés. Mais les réponses que les uns et les autres attendent doivent être adaptées à leur état de maturité.

Le verset de Jérémie cité en tête révèle ce qui sera la part du peuple d’Israël quand il aura reconnu son Messie et aura été rétabli. Dans un pays qui aura retrouvé la paix et la bénédiction, jeunes gens et personnes âgées partageront la même joie. Chacun la manifestera à sa manière, mais tous seront ensemble pour se réjouir.

Le jour de la Pentecôte, l’Esprit Saint est accordé sans distinction d’âge, de sexe, ou de condition sociale à tous ceux qui étaient assemblés dans la chambre haute (Actes 2. 1-4, 14-21). Depuis ce moment-là, les croyants ont déjà part aux bénédictions dont le peuple d’Israël jouira plus tard. Toutes générations confondues, nous avons le privilège de goûter tout ce que la grâce de Dieu nous a donné. Nous aimons nous trouver ensemble, dans la présence du Seigneur, pour rendre à notre Dieu et Père la louange et l’adoration; pour nous souvenir de Christ, notre Sauveur, et de ce qu’il a enduré sur la croix.

Le Psaume 145 nous invite à être ensemble pour célébrer Dieu, pour raconter ses “actes puissants”. L’acte le plus “puissant” que nous pouvons rappeler est celui de la mort et de la résurrection de Jésus Christ, notre Sauveur, l’acte qui nous libère de la condamnation du péché. C’est un privilège de le faire entre générations, de faire ensemble “jaillir la mémoire de sa grande bonté” (v. 7).

P.a.S

Si un de ces versets t’a touché, raconte ce qu’il a produit dans ta vie, ici.

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Les récompenses


“J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi: désormais, m’est réservée la couronne de justice, que le Seigneur, le juste juge, me donnera dans ce jour-là, et non seulement à moi, mais aussi à tous ceux qui aiment son apparition”.  2 Timothée 4. 7, 8

Philippiens 3:14Pour Paul, recevoir de Dieu une couronne, une récompense, c’est une préoccupation constante. Il désire obtenir, non pas la couronne d’un roi, signe d’autorité ou de majesté, mais bien plutôt ce que figure la couronne faite de feuilles de laurier ou d’olivier qui récompensait alors le vainqueur d’une épreuve sportive: l’approbation de Dieu.

La couronne que Dieu lui remettra ne lui conférera pourtant pas une supériorité sur les autres croyants. Elle ne lui sera pas attribuée, non plus, en fonction des résultats obtenus ou de l’importance de son activité pour Dieu. Cette couronne à laquelle il tient si fort, il la gagne parce qu’il travaille par amour pour le Seigneur, par dévouement pour les rachetés de Jésus, par amour pour tous les hommes.

Ainsi, la couronne constitue une marque d’approbation que le Seigneur accordera à chacun de ceux qui, sans autre motif que leur amour, accomplissent avec dévouement le service qu’il leur a confié. En ce sens, le dévouement d’une mère de famille, la fidélité dans la prière d’une personne âgée seront certainement récompensés de la même manière que la persévérance d’un missionnaire ou d’un évangéliste.

Vivre dans la présence du Seigneur pour être imprégné de son amour, pour connaître sa volonté, pour agir toujours dans l’obéissance, voilà la condition pour servir d’une manière qui nous vaudra son approbation. Le Seigneur lui-même nous la manifestera. “Il faut que nous soyons tous manifestés devant le tribunal du Christ, afin que chacun reçoive selon les actions accomplies dans le corps, soit bien soit mal” (2 Corinthiens 5. 10). Nous serons heureux alors de déclarer que les couronnes qui nous seront attribuées récompensent en fait le travail de la grâce de Dieu en nous.

Il vaut bien la peine de regarder de bonne heure à ce moment des récompenses pour que notre vie y reçoive l’approbation de notre Sauveur et Seigneur: beaucoup de couronnes pour sa gloire!

P.a.S

Si un de ces versets t’a touché, raconte ce qu’il a produit dans ta vie, ici.

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Marqué avec , , , | Un commentaire

La Bible est actuelle


La Bible contient des trésors!

La Bible contient des trésors!

La Bible n’est pas un vieux livre poussiéreux, elle transforme des vies aujourd’hui! Nous collectionnons des histoires d’internautes en rapport avec des versets/passages de la Bible. Tu peux les découvrir ici: la Bible vécue.

Nous avons besoin de ton aide! Viens-nous raconter comment Dieu t’a interpellé(e) au travers d’un verset biblique.

Publié dans News | Marqué avec , | Laisser un commentaire