Déclaration de soi


RoseDans tout l’univers il n’y a pas une autre personne qui soit semblable à moi.

Je suis moi, et tout ce que je suis est unique.

Je suis responsable de moi-même. J’ai tout ce qu’il me faut ici et maintenant pour vivre pleinement

Je peux choisir de manifester le meilleur de moi-même. Je peux choisir d’aimer, d’être compétente de trouver un sens à ma vie et un ordre à l’univers. Je peux choisir de me développer, de croître et de vivre en harmonie avec moi-même, les autres et Dieu.

Je suis digne d’être acceptée et aimée exactement comme je suis ici et maintenant.

Je m’aime et je m’accepte

Je décide de vivre pleinement aujourd’hui.

Janine

« Elle est précieuse aux yeux de l’Eternel la vie de ses fidèles. » #laBible Psaumes 116:15

Tu veux réagir, commenté ou écrire ta déclaration , clique sur l’enveloppe !Contact

Publié dans Vie quotidienne | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Des angles bien unis


“Tu feras deux planches pour les angles du tabernacle, dans le fond; elles seront doubles depuis le bas, et bien liées à leur sommet par un anneau; il en sera de même pour toutes les deux, placées aux deux angles”.  Exode 26. 23, 24

« Vous avez été intégrés dans la construction qui a pour fondation les apôtres et les prophètes, et Jésus Christ Lui-même comme pierre angulaire. » La Bible, Ephésiens 2.20

La maison de Dieu (ou le tabernacle) qui accompagnait les Israélites à travers le désert, comprenait trois côtés constitués de planches épaisses recouvertes d’une feuille d’or. Un rideau fermant le quatrième côté servait d’entrée. L’ensemble était recouvert de tapis et de couvertures. Les planches formant les côtés étaient placées les unes à côté des autres, chacune étant posée sur deux gros socles en argent. L’assemblage rigide de chaque côté était assuré par des barres qui passaient dans des anneaux fixés sur chaque planche.

Une fois chaque côté assemblé, il fallait les solidariser par les angles. Les deux planches qui se trouvaient à chacun des angles devaient être assemblées par le bas et par le haut. En bas, elles devaient se fixer sur une même base d’argent. En haut, un anneau les reliait. Ainsi, les trois côtés solidement réunis par les angles formaient une structure stable sur laquelle reposaient les tapis qui recouvraient la maison.

On peut comparer cette maison à l’Église, formée de tous les croyants actuellement sur la terre. Comme les planches du tabernacle, chaque croyant repose sur l’œuvre de Christ par laquelle il a été racheté (l’argent) et il est recouvert de sa justice (l’or). Les barres rappellent que nous sommes unis ensemble par le Saint Esprit opérant parmi nous et par le Seigneur lui-même au milieu des siens.

Mais, dans l’Église comme dans le tabernacle, il faut veiller particulièrement aux «angles» où il y a des risques de rupture. C’est pourquoi il faut bien unir, par le haut et par le bas. À la base, nous sommes tous rachetés par le même sang précieux de Christ (1 Pierre 1. 19). En haut, l’anneau nous parle de l’amour qui est indispensable à notre unité. Notre union à Christ et entre nous est rendue concrète par l’amour vrai les uns envers les autres “qui est le lien de la perfection” (Colossiens 3. 14). C’était peut-être ce lien qui manquait entre Évodie et Syntyche dans l’assemblée de Philippes.

S’il y a un point faible (un «angle») dans nos relations, appliquons-nous alors à “croître et abonder en amour les uns envers les autres et envers tous” (1 Thessaloniciens 3. 12).

P.a.S

Si un de ces versets t’a touché, raconte ce qu’il a produit dans ta vie, ici.

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Un sacré menteur


"Vous, mes enfants, vous appartenez à Dieu et vous avez la victoire sur ces prophètes de mensonge, car celui qui est en vous est plus puissant que celui qui inspire ce monde." la Bible, 1 Jean 4:4

« Vous, mes enfants, vous appartenez à Dieu et vous avez la victoire sur ces prophètes de mensonge, car celui qui est en vous est plus puissant que celui qui inspire ce monde. » la Bible, 1 Jean 4:4

Les mensonges sont courants dans l’enfance. Ils étaient parfois gros et maladroits; nous étions pourtant étonnés d’être démasqués. Les enfants ne sont pas seuls à mentir; certains adultes s’y connaissent aussi. Il existe quelqu’un qui a fait du mensonge un art de vivre. La Bible le nomme Satan ou le Diable. Ce n’est pas un être ridicule avec une queue fourchue, comme l’imagerie populaire le représente. Il est au contraire intelligent et rusé; c’est un génie du mal. Voici ce qu’en dit la Bible. Elle le décrit comme un dénigreur, un accusateur, un détracteur, un menteur, un meurtrier; il s’oppose à Dieu et aux chrétiens. Il cherche à nous faire commettre le mal et veut nous détourner de la foi. En séduisant Adam et Eve, il a entraîné toute l’humanité dans le mal, dans le péché. Les hommes ont alors connu la mort physique et la séparation d’avec Dieu. Mais Satan n’agit pas seul; un grand nombre d’anges l’ont suivi dans sa révolte. Ils sont appelés anges déchus, démons, esprits du mal. Le chrétien qui croit en Jésus et le reconnaît comme son Seigneur et Maître n’a pas à avoir peur de Satan ou des démons. Jésus-Christ s’est sacrifié pour sauver les hommes, afin que leurs péchés soient pardonnés. Par sa résurrection, il a triomphé du mal et de Satan; celui-ci sait que son temps est compté et qu’il sera un jour réduit définitivement à l’impuissance. Pour le chrétien, Satan est donc un ennemi vaincu. Il peut continuer à influencer notre monde mais si nous lui résistons, avec une foi ferme, il fuira loin de nous. Avec Dieu, nous sommes du côté du vainqueur.

A. P. www.dieu-mon-ami.org

Lecture biblique proposée: 1 Jean ch. 2, v. 20 à 28

Continuer la lecture

Publié dans Pensée du jour | Marqué avec , , , , | Un commentaire

La paix avec Dieu


Que l'Eternel veille sur toiLa paix intérieure est un bien précieux. Comment l’avoir et la conserver en entendant chaque jour les mauvaises nouvelles à la radio ou en affrontant les épreuves de la vie ? Lorsque nous-mêmes ou nos proches sommes touchés, souvent nous vacillons. Un signe de la rareté de la paix est l’augmentation incroyable des dépressions, maladie terrible et fléau de notre temps.
Pour trouver la paix, il faut s’approcher de Jésus qui a dit:
Je pars, mais je vous laisse la paix, c’est ma paix que je vous donne. Je ne vous la donne pas comme le monde la donne“ (Jean 14 : 27). En effet, le monde ne nous donne que de courts instants de paix, souvent artificiels et illusoires. Jésus, lui, nous donne une paix définitive que rien ni personne ne pourront jamais nous ravir. C’est ainsi que nous sommes armés pour faire face à la vie avec tous ses problèmes. Dieu n’ôtera pas toujours de notre chemin les difficultés mais nous aurons sa force et sa paix pour faire face.
Si nous désirons être en paix, approchons-nous donc du prince de la paix en commençant par faire la paix avec lui si nous ne l’avons jamais faite. Pour cela, reconnaissons nos péchés, nos manquements, notre incrédulité. Demandons-lui pardon et nous connaîtrons la paix de Dieu qui surpasse toute intelligence. Si nous sommes déjà chrétiens, entretenons quotidiennement notre relation avec Dieu en priant; nous serons surpris par la paix que Dieu nous accordera de toute manière et en toutes circonstances.

A. P. www.dieu-mon-ami.org

Lecture biblique proposée: Psaume 119, versets 161 à 168

Continuer la lecture

Publié dans Pensée du jour | Marqué avec , , | 2 commentaires

#BibleVécue: « Je suis bipolaire et ce verset m’a encouragé ! »


Psaume 71:20

Tu nous as fait passer par des détresses et des malheurs sans nombre. Tu nous feras revivre et, du fond des abîmes, tu me retireras.

Témoignage de Michel

J’ai eu récemment une rechute de dépression sévère car je suis bipolaire et ce verset m’a vraiment encouragé, je l’ai même partagé à ma psychologue chrétienne.

Toi aussi, raconte une expérience vécue liée à un verset biblique!

Lire tous les témoignages

Publié dans #BibleVécue | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

#BibleVécue: « Avant, Dieu était un Être Supérieur »


Noro, Marie-Christine et Lise racontent comment la Bible les réconforte et les fortifie.

1 Jean 3:1

Par ce verset, je me sens, plus que jamais, proche de Dieu. J’ai toujours été « chrétienne » grâce à ma mère. Je croyais en Dieu mais pour moi, c’était un Être Supérieur qui vivait bien loin de nous. Je priais mais je n’étais jamais sûre que Dieu m’écoutait. Pourtant, depuis quelques temps, par les enseignements que j’écoute, par les versets que je reçois, par la lecture de la Bible, ce doute qui persistait dans mes pensées s’est évanoui et ce verset que j’ai reçu me confirme que je suis une enfant de Dieu. Je sais maintenant que Dieu ne peut pas ne pas m’écouter. La preuve, plusieurs prières que je Lui ai adressées ont reçu une réponse. Alléluia ! À Dieu seul la gloire !!!

Noro

Esaïe 41:13

J’ai repris mes études universitaires quinze ans après l’obtention de ma licence. Le rythme des cours en master est très soutenu ; j’ai aussi une vie de famille avec deux enfants à charge. Je m’investis de part et d’autre. Je pense quelque fois à abandonner l’université par crainte de l’échec, mais la Parole de Dieu me fortifie (« n’aie pas peur »)!!!

Marie-Christine

Psaume23_4Psaume 23

Ce psaume m’est d’un grand secours depuis 38 ans déjà. J’ai 67 ans et la vie est plus encourageante qu’elle ne l’a été, car le Seigneur Jésus m’a sortie de la maladie et de tous mes problèmes. Il me calme et me sécurise tous les jours, je ne suis plus seule car Il est avec nous. Merci Seigneur.

Lise

Toi aussi, raconte une expérience vécue liée à un verset biblique!

Partager un témoignage

Lire tous les témoignages

Publié dans #BibleVécue | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

«Ivan a été courtois»


“Il a commandé et a fait venir un vent de tempête… Il arrête la tempête, la changeant en calme”. Psaume 107. 25, 29

"Dans leur détresse, ils ont crié à l’Eternel, et il les a délivrés de leurs angoisses: 29 il a arrêté la tempête, ramené le calme, et les vagues se sont calmées. Ils se sont réjouis de ce qu’elles s’étaient apaisées, et l’Eternel les a conduits au port désiré." La Bible, Psaume 107:28-30

« Dans leur détresse, ils ont crié à l’Eternel, et il les a délivrés de leurs angoisses: Il a arrêté la tempête, ramené le calme, et les vagues se sont calmées. Ils se sont réjouis de ce qu’elles s’étaient apaisées, et l’Eternel les a conduits au port désiré. » La Bible, Psaume 107:28-30

En septembre 2004, le cyclone baptisé «Ivan» est un des plus importants de ces dernières années dans la région des Caraïbes: il fait plus de 60 morts, des blessés, des sans-abri… Il menace Cuba et en particulier sa capitale La Havane, ville de plus de 2 millions d’habitants. Tout le monde attend dans l’angoisse et… Ivan passe à l’extrême ouest de l’île, poursuivant sa route sur le Mexique et la Floride. Des toits et des voitures sont emportés, les dégâts sont nombreux, mais on ne déplore aucune victime.

«Finalement Ivan a été courtois!» déclare le président de Cuba, Fidel Castro. Toutes les radios du monde répètent cette phrase si particulière.

Ivan courtois? Non, Monsieur Castro, Ivan n’a pas été courtois! Mais Dieu a manifesté sa bonté envers sa créature. Certainement de nombreuses prières de croyants fidèles sont montées vers Lui. Dans ce pays, il a été longtemps interdit aux chrétiens de se rassembler. Depuis peu, les églises et les lieux de culte sont à nouveau ouverts et sont remplis à l’heure des offices. C’est Dieu qui a épargné l’île, montrant ainsi sa toute puissance, mais aussi sa miséricorde. Dieu donne les tempêtes, mais aussi le calme.

«Mauvais temps… Sale temps…» sont des expressions que l’on entend régulièrement, mais qui devraient être écartées du langage chrétien: elles sont, en quelque sorte, une offense à Dieu qui envoie le beau temps comme les intempéries. Mais l’homme est égoïste. Il est toujours prompt à manifester sa critique quand les conditions climatiques lui sont défavorables. Se tourne-t-il vers Dieu pour le louer quand elles lui sont propices?

Le Seigneur a calmé les flots dont la fureur effrayait ses disciples. Ils l’avaient invoqué: “Seigneur, sauve-nous! nous périssons” (Matthieu 8.25). Malgré la réponse à leur intercession, ils sont étonnés: “Qui donc est celui-ci, pour que le vent même et la mer lui obéissent?” (Marc 4.41). On appelle cela une intervention miraculeuse; mais le fait qu’Ivan se soit détourné de Cuba est aussi une intervention miraculeuse.

Ce sont les bontés de l’Éternel que nous ne sommes pas consumés, car ses compassions ne cessent pas” (Lamentations 3. 22). Ses enfants font l’expérience qu’il se tient près d’eux, entend leurs prières et y répond.

P.a.S

Si un de ces versets t’a touché, raconte ce qu’il a produit dans ta vie, ici.

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Une bonne image


1 Samuel 16_7Un jour, quelqu’un demanda à un chrétien: “Avez-vous une mauvaise image de vous“ ? Voici une question à la mode dans un occident où la psychologie fait recette. L’homme interrogé avait eu beaucoup de problèmes dans sa jeunesse et le présent était marqué par des échecs et des déceptions. Que fallait-il répondre ? Voulant être franc, il répondit qu’il avait une mauvaise image de lui-même. Les jours suivants, il réfléchit à sa réponse et pria afin que Dieu l’aide à comprendre la raison de cette mauvaise image de lui. C’est alors que cette pensée traversa son esprit: être chrétien, c’est avoir reconnu le péché, le mal que je fais et avoir été pardonné; c’est aussi savoir que si le péché a fait des dégâts dans ma vie, Dieu me donne une nouvelle chance, la possibilité de recommencer à zéro avec de nouveaux buts qui lui plaisent et la promesse qu’il m’aidera à les atteindre. Donc, reconnaître mes échecs et mes problèmes, ce n’est pas avoir une mauvaise image de moi, mais au contraire avoir l’image juste, correcte, d’une réalité quotidienne incontournable: le mal agit en moi tout comme il agit dans le monde et j’en subis les conséquences. Au fond, pour beaucoup, avoir une bonne image de soi, c’est fermer les yeux sur le péché et ses dégâts dans sa vie. Pour le chrétien, avoir une bonne image de soi, c’est ne se faire aucune illusion sur sa nature humaine faillible et son coeur vulnérable, mais se sentir aimé et accepté par Dieu, se réjouir chaque jour du pardon de Dieu et des transformations qu’Il opère petit à petit en lui.

A. P. www.dieu-mon-ami.org

Continuer la lecture

Publié dans Pensée du jour | Marqué avec , , | 7 commentaires

#BibleVécue: « Son amour pour moi reste immuable »


Reys, Grace et Claudine racontent comment la Bible les encourage et leur apprend à se confier en Dieu.

Toi aussi, raconte une expérience vécue liée à un verset biblique!

Deutéronome 8:2

« N’oublie jamais tout le chemin que l’Eternel ton Dieu t’a fait parcourir pendant ces quarante ans dans le désert afin de te faire connaître la pauvreté pour t’éprouver. Il a agi ainsi pour découvrir tes véritables dispositions intérieures et savoir si tu allais, ou non, obéir à ses commandements. »

Quand on passe par des épreuves, on a tendance à dire que Dieu nous abandonnés… mais Il veut connaître ce qui est dans notre cœur. On ne comprend pas, on se révolte et on fait n’importe quoi… on se sent abandonné de tous… mais Il est là, à notre côté, pour épargner notre douleur. Je remercie Dieu parce qu’Il ne me délaisse pas dans mes épreuves, je sais qu’Il est là avec moi.

Reys

Jean 8:58

Vraiment, je vous l’assure, leur répondit Jésus, avant qu’Abraham soit venu à l’existence, moi, je suis.

Avant qu’Abraham fût, « je suis »… et non « j’étais ». Je vois dans ce verset la présence constante de Dieu, Dieu d’actualité, qui « est » avant Abraham et qui « est » encore aujourd’hui. Quand j’y pense, j’ai cette assurance qu’Il ne peut pas changer: IL EST. Aussi, quoiqu’il advienne, je le sais là, présent, le « JE SUIS » est invariable, son amour pour moi reste immuable.

Grace

Esaïe 12:2

Oui, Dieu est mon Sauveur,
je me confie en lui et je n’ai plus de crainte,
car l’Eternel, l’Eternel est ma force, il est le sujet de mes chants,
il m’a sauvé.

Ce verset parle de ce que je ressens depuis un certain temps car je suis entre de naître de nouveau dans le nom de Jésus Christ.

Claudine

Partager un témoignage

Lire tous les témoignages

Publié dans #BibleVécue | Marqué avec , , | 2 commentaires

Harmonie entre le Père et le Fils


“Celui qui m’a envoyé est avec moi; il ne m’a pas laissé seul, parce que moi, je fais toujours ce qui lui est agréable”.  Jean 8. 29

Jean 1:18C’est dans une totale harmonie de pensée avec son Père que Jésus, le Fils de Dieu, est venu sur cette terre, envoyé par Dieu et venant de son plein gré.

Cette harmonie de pensée ne connaîtra aucune défaillance tout au long de sa vie, pour la simple raison que le Père et le Fils ne se sont jamais écartés l’un de l’autre; nous le lisons: “Il ne m’a pas laissé seul”.

L’unique désir du Seigneur était d’accomplir la volonté de son Père. Comment aurait-il donc pu faire autre chose que ce qu’il voyait faire au Père (Jean 5. 19)? Il n’y avait pas conflit dans le Seigneur, comme cela se produit en nous, entre la volonté du Père et une autre volonté qui lui aurait été personnelle. De la même manière, il ne pouvait pas enseigner quelque chose sans l’avoir reçu auparavant de son Père. Tout ce qu’il disait n’était que l’expression de ce qu’il avait entendu de lui.

Aucune influence extérieure, aucune tentation, aucune souffrance n’ont jamais entamé cette entière dépendance du Seigneur qui ressentait pourtant toutes les circonstances de sa vie terrestre comme un homme, un homme parfaitement sensible, les ressent.

Cette identification de pensées du Père et du Fils, cette communion intime dans les buts comme dans les moyens, constituait une source de joie constante pour le Père et le Fils:

– Joie pour le Père de voir son Fils le glorifier par une telle adhésion à ses pensées et par une telle obéissance.

– Joie pour le Fils d’agir selon la volonté d’amour du Père, de faire les choses qui lui plaisent, et joie aussi à la pensée que son obéissance a accompli les conseils divins.

La chaleur et la profondeur d’une telle communion mettent en relief la souffrance infinie du Seigneur quand il fut abandonné de son Dieu pendant les trois heures de l’expiation. Béni soit-il d’avoir accepté cette souffrance, après celles qu’il avait déjà endurées, pour que notre communion puisse être maintenant et pour toujours avec le Père et avec son Fils Jésus Christ (1 Jean 1. 3)!

P.a.S

Si un de ces versets t’a touché, raconte ce qu’il a produit dans ta vie, ici.

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Publié dans Plaire au Seigneur | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire