Job 35


1 Et Élihu reprit la parole et dit :
2 Penses-tu que ceci soit fondé, que tu aies dit : Je suis plus juste que Dieu ?
3 Car tu as demandé quel profit tu en as : Quel avantage en ai-je de plus que si j’avais péché ?
4 Je te répliquerai, moi, par des paroles, et à tes amis avec toi :
5 Regarde les cieux et vois, et contemple les nuées : elles sont plus hautes que toi.
6 Si tu pèches, quel tort lui causes-tu ? et si tes transgressions se multiplient, que lui as-tu fait ?
7 Si tu es juste, que lui donnes-tu, ou que reçoit-il de ta main ?
8 Pour un homme comme toi ta méchanceté peut être quelque chose, et pour un fils d’homme, ta justice.
9 On crie à cause de la multitude des oppressions, et on appelle au secours à cause du bras des grands ;
10 Et on ne dit pas : Où est Dieu, mon créateur, qui donne des chants de joie dans la nuit,
11 Qui nous rend plus instruits que les bêtes de la terre, et plus sages que les oiseaux des cieux ?
12 Alors on crie, et il ne répond pas, à cause de l’orgueil des méchants.
13 Certainement ce qui est vanité Dieu ne l’écoute pas, et le Tout-puissant ne le regarde pas.
14 Quoique tu dises que tu ne le vois pas, le jugement est devant lui ; attends-le donc.
15 Et maintenant, si sa colère n’a pas encore visité, Job ne connaît-il pas sa grande arrogance ?
16 Et Job ouvre sa bouche vainement ; il entasse des paroles sans science.

Publicités