De la haine à l’amour


« Jésus dit: Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font”.  Luc 23. 34

« Tu ne te vengeras pas, et tu ne garderas pas de rancune… Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Je suis l’Éternel. » La Bible, Lévitique 19:18

Le matin du 7 décembre 1941, quelque part dans le ciel du Pacifique, une armada d’avions japonais commandée par Mitsuo Fuchida se dirige vers l’île d’Oahu pour attaquer Pearl Harbor. Fuchida hait les américains. À 7h49 il ordonne à tous les équipages d’attaquer en envoyant le célèbre «Tora, Tora, Tora» («Tigre», le nom de code pour le lancement de l’attaque). Ce jour-là, la flotte américaine dans l’océan Pacifique est complètement détruite: les Américains perdent 18 bateaux de guerre, coulés ou gravement endommagés, 188 avions et 2400 hommes.

Le 7 décembre 1966, alors que nous habitions ma femme et moi dans un quartier d’Honolulu proche de Pearl Harbor, nous apprenons que Mitsuo Fuchida se trouve parmi les invités des américains à l’occasion du 25e anniversaire de l’attaque de Pearl Harbor. Il visite alors le mémorial érigé sur l’épave du cuirassé Arizona qui avait sombré avec 1177 hommes à bord, âgés de 19 ans en moyenne. Plus étonnant, il s’agenouille et prie «le Dieu d’Abraham». Comment expliquer cela?

Après la capitulation du Japon, Fuchida, devenu héros national, reste insatisfait et malheureux. Il ne comprend pas pourquoi la mort l’a épargné. Deux témoignages le font réfléchir:

– Il entend parler de Peggy Colby, une jeune Américaine, qui a secouru des prisonniers de guerre japonais, après leur avoir pardonné l’exécution de ses parents missionnaires au Japon. Il se demande comment cette jeune femme peut aider ceux qui, avec d’autres, sont responsables de la mort de ses parents.

– Un jour, à Tokyo, on lui tend un tract qui contient le témoignage de Jacob DeShazer, intitulé «J’étais un prisonnier du Japon». Lors d’un raid américain sur Tokyo, DeShazer pilotait un bombardier que les Japonais ont abattu. Capturé et torturé, il se met à haïr de plus en plus violemment l’ennemi. Mais, durant son emprisonnement, la lecture de la Bible le transforme complètement. Il se tourne vers Jésus, la vraie source de pardon et d’amour (sa mère priait intensément pour sa conversion depuis plusieurs mois). À la fin de la guerre, il revient au Japon comme missionnaire.

À la lecture de ce tract, Fuchida est saisi du désir de lire la Bible. Il en achète une. Quand il y découvre le verset du jour, il donne sa vie à Jésus. Il commence à voyager à travers le Japon avec une équipe d’évangélisation et passe le reste de sa vie à témoigner du pouvoir de Jésus pour transformer les vies.

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s