L’épée, la Parole de Dieu


“Il arriva, comme Josué était près de Jéricho, qu’il leva ses yeux et vit; et voici, un homme se tenait debout devant lui, son épée nue dans sa main… Et le chef de l’armée de l’Éternel dit à Josué: Ôte ta sandale de ton pied, car le lieu sur lequel tu te tiens est saint”.  Josué 5. 13, 15

épéeJosué est devant Jéricho, une ville forteresse. C’est le début des combats des fils d’Israël en Canaan. Bien sûr l’Éternel lui avait promis: “Personne ne tiendra devant toi, tous les jours de ta vie… je ne te laisserai point et je ne t’abandonnerai point” (Josué 1. 5). Pourtant on comprend la peur de Josué devant l’apparition du chef de l’armée de l’Éternel, son épée dégainée à la main: est-il là pour l’encourager ou le décourager?
Il réalise qu’il est devant le Seigneur, l’Éternel, dans toute sa majesté, sa sainteté, sa puissance, comme autrefois Moïse devant le buisson ardent qui n’était pas consumé (Exode 3. 3-5). Par son épée dégainée à la main, le chef de l’armée de l’Éternel indique à Josué qu’il est prêt à défendre et à sauver le peuple; Josué peut donc conquérir le pays avec confiance.

Pour le chrétien, l’ennemi à combattre, ce sont “les puissances spirituelles de méchanceté qui sont dans les lieux célestes” (Ephésiens 6. 12), c’est-à-dire le diable et ses anges. Nous avons besoin d’être équipés pour résister aux attaques du diable. La ressource, c’est l’armure du croyant qui doit être revêtue dans sa totalité. Elle comprend une arme offensive, c’est “l’épée de l’Esprit, qui est la Parole de Dieu” (Ephésiens 6. 17), qui est “plus pénétrante qu’aucune épée à deux tranchants” (Hébreux 4. 12).

Tous nos combats sont, répétons-le, contre le diable et ses anges, et non contre des personnes. Ces puissances de méchanceté cherchent à assujettir les esprits des hommes à leur volonté de mal. L’épée du soldat chrétien n’est pas la sienne, mais celle de l’Esprit. Cette épée est la Parole de Dieu. Nous devons être toujours prêts à utiliser le verset approprié que l’Esprit donne au moment convenable. Apprenons à manier cette épée pour pouvoir répondre aux attaques de l’ennemi, comme notre Seigneur, par un victorieux: “Il est écrit” (Matthieu 4. 1-11).
Le combat spirituel est bien réel, mais rappelons-nous sans cesse que le combat contre Satan a déjà été remporté à la croix. Cette victoire nous donne l’assurance de sortir vainqueurs de nos combats.

P. a. S.

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour L’épée, la Parole de Dieu

  1. egidekwete dit :

    La parole de Dieu est une arme redoutable
    qui met l’ennemi dans une situation inconfortable . Sachons nous en servir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.