Jérémie 20


1 Pashkhur, fils d’Immer, le sacrificateur (et il était premier intendant dans la maison de l’Éternel), entendit Jérémie prophétiser ces choses.
2 Et Pashkhur frappa Jérémie le prophète, et le mit au bloc à la porte haute de Benjamin, dans la maison de l’Éternel.
3 Et il arriva, le lendemain, que Pashkhur tira Jérémie du bloc ; et Jérémie lui dit : L’éternel n’appelle pas ton nom Pashkhur, mais Magor-Missabib.
4 Car ainsi dit l’Éternel : Voici, je te ferai être une terreur pour toi et pour tous ceux qui t’aiment ; et ils tomberont par l’épée de leurs ennemis, et tes yeux le verront ; et je livrerai tout Juda en la main du roi de Babylone, et il les transportera à Babylone, et les frappera de l’épée.
5 Et je livrerai toutes les richesses de cette ville et tout son travail, et tout ce qu’elle a de précieux, et tous les trésors des rois de Juda, je les livrerai en la main de leurs ennemis ; et ils les pilleront, et les prendront, et les emporteront à Babylone.
6 Et toi, Pashkhur, et tous ceux qui habitent dans ta maison, vous irez en captivité ; et tu iras à Babylone, et là tu mourras, et là tu seras enterré, toi et tous ceux qui t’aiment, auxquels tu as prophétisé le mensonge.
7 Tu m’as entraîné, ô Éternel ! et j’ai été entraîné ; tu m’as saisi, et tu as été le plus fort ; je suis un objet de dérision tout le jour, chacun se moque de moi.
8 Car toutes les fois que je parle, je crie, je proclame la violence et la dévastation ; car la parole de l’Éternel m’a été à opprobre et à moquerie tout le jour.
9 Et j’ai dit : Je ne ferai plus mention de lui, et je ne parlerai plus en son nom ; mais elle a été dans mon cœur comme un feu brûlant, renfermé dans mes os ; je fus las de la retenir, et je ne l’ai pu.
10 Car j’ai entendu les diffamations de plusieurs : la terreur de tous côtés ! Rapportez, et nous rapporterons ! Tous mes familiers guettaient ma chute disant : Peut-être se laissera-t-il séduire ; et nous prévaudrons contre lui, et nous nous vengerons sur lui.
11 Mais l’Éternel est avec moi comme un homme puissant ; c’est pourquoi mes persécuteurs trébucheront, et ne prévaudront pas ; ils seront fort honteux, car ils n’ont pas réussi : confusion éternelle qui ne sera point oubliée !
12 éternel des armées, qui éprouves le juste, et qui vois les reins et le cœur ! fais que je voie ta vengeance sur eux ; car à toi j’ai découvert ma cause.
13 Chantez à l’Éternel, louez l’Éternel ! car il a délivré l’âme du pauvre de la main des méchants.
14 Maudit le jour où je naquis ! Que le jour où ma mère m’enfanta ne soit point béni !
15 Maudit l’homme qui annonça des nouvelles à mon père, disant : Un enfant mâle t’est né, et qui le combla de joie !
16 Que cet homme-là soit comme les villes que l’Éternel a renversées sans s’en repentir ! Qu’il entende des cris le matin, et des clameurs au temps de midi !
17 parce qu’il ne m’a pas fait mourir dès le ventre. Ou ma mère, que n’a-t-elle pas été mon sépulcre ! et son ventre, que ne m’a-t-il toujours porté !
18 Pourquoi suis-je sorti du ventre, pour voir le trouble et l’affliction, et pour que mes jours se consument dans l’opprobre ?