Faire le bilan


“Mon Dieu, en toi j’ai mis ma confiance”. Psaume 25. 2
“Ô Éternel, je me suis confié en toi ; j’ai dit : Tu es mon Dieu. Mes temps sont en ta main”. Psaume 31. 14, 15

« L’Eternel me redonne des forces, Il me conduit dans les sentiers de la justice à cause de son nom. » La Bible, Psaume 23:3

Pourquoi ne faire le bilan de son existence qu’au terme de sa vie ou même à la fin d’une année ? Il est tout aussi important de faire le point par temps calme que dans la tempête…

Seigneur, quand je fais le bilan de ma vie devant toi, aujourd’hui, paisiblement, quand je regarde en arrière, honnêtement, j’y vois des zones d’ombre et des plages de lumière ; je me souviens des épreuves que tu as permises comme des délivrances que tu as opérées ; je me rappelle les moments de contrainte comme les phases d’épanouissement, les jours de fatigue comme ceux où je te servais rempli d’énergie ; je revis les instants de doute comme les jours où, plein de confiance, je m’appuyais sur Toi ; je repense à cette triste période où chez moi la Loi l’emportait sur la grâce ; je revois les occasions où je cherchais des solutions intelligentes à mes problèmes plutôt qu’un comportement spirituel… Tout cela passe devant mes yeux… Que reste-t-il vraiment ? Le souvenir de ta miséricorde, de ta grâce, de ton amour ! Oui, dans ton amour, Tu m’as protégé, guidé, enseigné, transformé. Tes soins, comme Toi seul sais les prodiguer, m’ont entouré à chaque pas et je sais que Tu ne te lasses pas.

Seigneur, dans ta grâce, Tu m’as confié des services comme à tous les tiens. D’autres auraient pu les accomplir mieux que moi-même, je le sais. Mais quel honneur Tu m’as accordé de te servir, toi un Maître si bon et si fidèle !

Tout ce qui reste à faire, je te le confie. Ce que je t’apporte, je le sais, ne restera pas sans effet. Après tout, c’est ton oeuvre ! Fais-la fructifier, Seigneur, afin que rien ne soit perdu !

La foi chrétienne sera attaquée, le légalisme enchaînera encore des chrétiens, ils seront encore persécutés. Tu seras moqué Seigneur et, sur la terre, l’Église se fragmentera encore. Mais je sais que Tu continueras de bâtir ton Église jusqu’à ta venue et “les portes de l’hadès ne prévaudront pas contre elle” (Matthieu. 16. 18). Tu es le constructeur par excellence! Dans cette espérance, je sais que le chemin qui reste à parcourir est court, car Tu viens bientôt.

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.