Ramener le roi


“Pourquoi êtes-vous les derniers pour ramener le roi dans sa maison ?” 2 Samuel 19. 11

Absalom avait organisé une rébellion contre le roi son père. David était ainsi doulou­reusement contraint de quitter son trône pour se mettre en sûreté. Plus tard, la coalition d’Absalom est brisée par l’armée régulière et lui-même est tué par Joab (2 Samuel 18).

Il s’agissait dès lors de ramener le roi à Jérusalem. C’était un sujet de conversations et même de disputes dans tout Israël : “Tout le peuple était à se disputer dans toutes les tribus d’Israël disant : le roi nous a délivrés de la main de nos ennemis… Absalom, que nous avions oint sur nous est mort dans la bataille, et maintenant, pourquoi gardez-vous le silence pour ce qui est de ramener le roi ?” (2 Samuel 19. 9, 10).

David lui-même était particulièrement désireux d’être invité à revenir par sa tribu, celle de Juda : “Le roi David envoya à Tsadok et à Abiathar les sacrificateurs, disant : Parlez aux anciens de Juda en disant : Pourquoi êtes-vous les derniers à ramener le roi dans sa maison… ?” (v. 11). Sa propre tribu, et spécialement les anciens, aurait dû prendre l’initiative et être les premiers à ramener le roi. David doit le leur rappeler.

Cette scène a certainement une portée prophétique. L’antichrist, dont Absalom est une figure, sera un usurpateur et cherchera à entraîner une partie du peuple juif à sa suite. Il sera brisé par l’avènement de notre Seigneur Jésus Christ (voir 2 Thessaloniciens 2. 3-12). C’est alors qu’un grand travail de coeur se produira dans une partie du peuple à propos de son Messie (Zacharie 12. 10-14). Il s’agira de “ramener le roi”, c’est-à-dire de reconnaître à nouveau son autorité, de l’acclamer loyalement, de dire : “Béni soit le roi qui vient au nom du Seigneur” (Luc 19. 38).

Cette scène peut aussi avoir une application pratique. Dans notre vie chrétienne, nous avons peut-être besoin de “ramener le roi”, c’est-à-dire de reconnaître à nouveau l’autorité du Seigneur Jésus sur tous les compartiments de notre vie. Nous pourrons dire alors avec Paul : “Je suis légitimement soumis à Christ” (1 Corinthiens 9. 21). Veillons à toujours mieux réaliser l’autorité, la grandeur, la puissance de celui que nous appelons NOTRE SEIGNEUR.

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Ramener le roi

  1. DELPHINE MONOD dit :

    Questiondieu.org ce site ne marche plus, ou les personnes ne repondent pas pourquoi?… impression que c est de la théologie , sans dialogue

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.