Peur, découragement ?


“Le pays où tu nous as envoyés… est ruisselant de lait et de miel… Seulement le peuple qui habite dans le pays est fort… plus fort que nous… des géants ; et nous étions à nos yeux comme des sauterelles”. Nombres 13. 28-34

« Jésus leur dit aussitôt: «Rassurez-vous, c’est moi. N’ayez pas peur!» » La Bible, Matthieu 14:27

Les fils d’Israël, aux portes du pays promis, ont entendu le rapport des espions envoyés par Moïse. Ils pleurent, se lamentent sur leur sort et refusent de faire confiance à l’Éter­nel. C’est pourtant Lui qui les a délivrés et accompagnés à travers le désert jusqu’à l’entrée de Canaan.

Une des armes puissantes de l’Ennemi est le mensonge : il sème le doute en provoquant la peur. Il joue avec nos émotions, se sert de nos sentiments de culpabilité, d’infé­riorité : « Je n’y arriverai pas. J’en suis incapable. Je vois déjà la défaite et l’échec. » La crainte de l’échec va-t-elle me paralyser ? Ne suis-je qu’un insecte ? Oui, l’ennemi est fort, mais Dieu est bien plus fort que lui. Josué et Caleb en sont persuadés : “L’Éternel nous fera entrer dans ce pays-là et nous le donnera… Seulement ne vous rebellez pas contre l’Éternel et ne craignez pas le peuple du pays… l’Éternel est avec nous ; ne les craignez pas” (Nombres 14. 8, 9). N’oublions jamais que nous sommes les enfants du Dieu Tout-puissant, qu’Il nous donne une armure pour résister aux attaques de Satan et en particulier le bouclier de la confiance, de la foi, contre les flèches enflammées du Méchant (Ephésiens 6. 16).

William Carey, un cordonnier anglais devenu missionnaire en Inde, avait l’habitude de dire : « Attendez-vous à de grandes choses de la part de Dieu et tentez de grandes choses pour Dieu », c’est-à-dire : ayez une grande confiance en Dieu et ne sous-estimez pas non plus ce qu’il veut faire par vous. Dieu n’a pas besoin de stars pour accomplir son oeuvre. “Il n’y a pas beaucoup de sages selon l’homme, pas beaucoup de puissants, pas beaucoup de nobles… Mais Dieu a choisi les choses faibles du monde pour couvrir de honte les choses fortes” (1 Corinthiens 1. 26-28). Pourquoi ? Parce que c’est dans la faiblesse que la puissance de Dieu se manifeste pleinement (2 Corinthiens 12. 9).

La peur est une émotion à laquelle nous sommes sujets du fait de notre nature humaine. Mais Dieu nous donne les moyens de ne pas l’entretenir : “Ne vous inquiétez de rien, mais, en toute circonstance, exposez vos requêtes à Dieu… et la paix de Dieu… gardera vos coeurs et vos pensées dans le Christ Jésus(Philippiens 4. 6, 7).

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.