Le début de l’Église


“(Jésus) leur ouvrit l’intelligence pour comprendre les Écritures. Et il leur dit : Il est ainsi écrit ; et ainsi il fallait que le Christ souffre, qu’il ressuscite d’entre les morts le troisième jour”. Luc 24. 45, 46
(Le Seigneur leur dit) : “Vous recevrez de la puissance, le Saint Esprit venant sur vous ; et vous serez mes témoins… jusqu’au bout de la terre”. Actes 1. 8

La fin des évangiles raconte la mort de Jésus et le mystère de sa résurrection. Les disciples, qui sont juifs, ne comprennent pas que celui qu’ils ont reconnu comme le Messie et le Fils de Dieu puisse mourir. Aussi vivent-ils cet événement dans une profonde détresse et avec de nombreuses interrogations.

Le jour de sa résurrection, le Seigneur rencontre les femmes qui l’avaient suivi durant son ministère, puis ses disciples. À tous, Il se fait connaître comme le ressuscité, ce qui les étonne. Il doit alors leur « ouvrir » l’intelligence pour qu’ils comprennent que sa mort et sa résurrection sont l’accomplissement des Écritures (Luc 24. 44-46). Ils finissent par se ressaisir et ils acceptent cette bonne nouvelle. Mais ils attendent encore l’avènement du “royaume pour Israël” (Actes 1. 6). Le Seigneur leur montre que le royaume sera rétabli pour Israël, mais que ce n’est pas le moment. Par contre, Il leur renouvelle la promesse du Saint Esprit comme une force personnelle et collective : “Vous recevrez de la puissance, le Saint Esprit venant sur vous”. Il leur confie un programme prioritaire : “Vous serez mes témoins à Jérusalem et dans toute la Judée, en Samarie, et jusqu’au bout de la terre” (Actes 1. 8).

Ensuite ils assistent à son ascension et retournent à Jérusalem “avec une grande joie” (Luc 24. 52). La joie de savoir leur Seigneur dans la gloire remplace la profonde tristesse qu’ils éprou­vaient à la pensée d’en être séparés. La certitude que “la promesse du Père” (Luc 24. 49) s’accomplira sans tarder efface leur incrédulité et leurs questions.

La mission paraît immense pour ces hommes bousculés par les événements. En peu de temps, ils ont assisté au procès de Jésus, à sa crucifixion, à sa résurrection et à son ascension dans la gloire. Celui qui était toujours à leur côté pour les former les laisse maintenant sur la terre pour témoigner. On comprend l’importance du baptême de l’Es­prit qui leur donnera la puissance pour prêcher Jésus Christ mort et ressuscité.

Notre mission reste la même.

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.