Flatterie ou action de grâces ?


“Quelles actions de grâces pouvons-nous donc rendre à Dieu à votre sujet, pour toute la joie dont nous nous réjouissons à cause de vous devant notre Dieu, priant nuit et jour très instamment”. 1 Thessaloniciens 3. 9, 10

« Encouragez-vous les uns les autres et aidez-vous mutuellement à grandir dans la foi, comme vous le faites déjà. » La Bible, 1 Thessaloniciens 5:11

La flatterie est parfois peu sincère et elle vise souvent à obtenir quelque chose en retour. Ce n’est certainement pas un comportement qu’un chrétien doit avoir vis-à-vis de ses frères et soeurs ! C’est pourquoi nous évitons souvent tout compliment pour ne pas tom­ber dans ce défaut. Nous avons de bons arguments « spirituels » à l’appui : il ne faut pas flatter la chair ; je ne vais pas nourrir son orgueil ; cela pourrait le pousser au-delà du service que le Seigneur lui a confié, etc. Ce peut être vrai, mais la crainte de trop flatter nous fait tomber dans l’excès inverse et nous oublions de relever ce qui est positif, encourageant, louable.

L’apôtre Paul (auquel il faut adjoindre Silvain et Timothée) nous montre le bon équilibre dans la lettre aux Thessaloniciens.

Tout d’abord, il remercie Dieu pour l’oeuvre qu’Il accomplit dans le coeur de ces croyants récemment convertis : leur amour est fervent, leur foi solide ; ils gardent les enseignements que Paul leur a donnés… que de sujets d’actions de grâces ! Faisons comme lui.

Prenons quelques exemples :
– La prédication de ce dimanche m’a particulièrement touché : Merci, Seigneur, pour ce frère que tu as doué pour présenter ta Parole !
– Cette soeur s’occupe avec beaucoup de dévouement d’une vieille tante : Merci, Sei­gneur, pour la joie quelle montre dans ce travail difficile !
– La campagne d’évangélisation a été un succès : Merci, Seigneur, pour tous ceux à qui tu as donné les paroles pour toucher les personnes qui se sont converties, etc.

Mais ce n’est pas tout ! Paul fait savoir aux Thessaloniciens qu’il rend grâces pour eux. Et avec quelles expressions touchantes ! Pourtant, comment ces chrétiens pourraient-ils s’enorgueillir ? Paul ne les loue pas directement : il remercie Dieu pour ce que Lui fait en eux. Il atteint ainsi un double but : d’une part, Il les encourage indirectement, d’autre part, Il les conduit à réaliser que c’est Dieu qui produit tout ce bien en eux.

Ayons la même attitude que Paul et ses compagnons d’oeuvre. Rendons grâces pour le travail de l’Esprit chez nos enfants, nos frères et soeurs et réjouissons-nous avec eux des résultats. Nous les encouragerons ainsi avec amour et sans flatterie.

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.