Prie et travaille


“Quel profit y a-t-il, mes frères, si quelqu’un dit qu’il a la foi, et qu’il n’ait pas d’oeuvres ?… De même aussi la foi, si elle n’a pas d’oeuvres, est morte en elle-même”. Jacques 2. 14, 17

« Ils partirent donc dans une barque pour aller à l’écart dans un endroit désert. » la Bible, Marc 6:32

L’écrivain écossais Walter Scott (1771-1832) faisait un jour une promenade en bateau sur un lac de sa région, quand il remarqua que le batelier se servait de deux rames portant chacune une inscription ; sur l’une : « PRIE » et sur l’autre : « TRAVAILLE ».

Quand l’écrivain lui en demanda la signification, le rameur répondit : « Je vais vous la montrer immédiatement, Monsieur ». Il se servit alors seulement de la rame où figurait la mention « TRAVAILLE », et le bateau se mit à tourner sur lui-même. Puis il n’utilisa que l’autre rame avec la mention « PRIE », et la barque recommença à tourner sur elle-même, dans le sens contraire. Enfin, il prit les deux rames et les manoeuvra ensemble : la barque cessa de tourner sur elle-même et se dirigea bientôt vers le but de la promenade.

Quand il eut fait cette démonstration, le batelier regarda l’écrivain avec un air qui voulait dire : « Avez-vous compris ? » Ce dernier, sans attendre la question, expliqua : « J’ai compris que ni la prière sans le travail, ni le travail sans la prière ne peuvent nous conduire au but que nous voulons atteindre ».

Cette anecdote illustre l’une des significations des versets d’aujourd’hui. Loin d’op­poser les oeuvres à la foi, ils montrent que, dans la vie chrétienne, elles sont inséparables. Par la prière de la foi, le croyant expose à Dieu ses besoins, en particulier celui d’être conduit par Lui. Mais, quand on a reçu « le feu vert » du Seigneur, il nous appartient d’oeuvrer, de travailler avec zèle et persévérance, d’être actif et non paresseux. Il faut aussi continuer à prier afin de recevoir l’énergie nécessaire pour avancer un pas après l’autre, dans la dépendance de celui qui nous a fixé le but à atteindre.

N’oublions pas la première portée de ces versets : il ne suffit pas de dire qu’on a la foi, il faut aussi porter du fruit qui atteste la réalité de notre vie chrétienne. Nous ne le ferons qu’en alliant la prière au dévouement actif par amour pour le Seigneur.

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.