La reconnaissance


“Rendez toujours grâces pour tout à Dieu le Père, au nom de notre Seigneur Jésus Christ.” Ephésiens 5. 20
“En toutes choses rendez grâces, car telle est la volonté de Dieu dans le Christ Jésus à votre égard.” 1 Thessaloniciens 5. 16-18

« Ne vous inquiétez de rien, mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, dans une attitude de reconnaissance. » la Bible, Philippiens 4:6

Rendre grâces en toutes choses, que nos circonstances nous paraissent favorables ou non, voilà un objectif que Dieu place devant nous, car Il sait que ce n’est pas notre attitude naturelle. Nous oublions souvent de le faire quand Dieu aplanit notre chemin et, combien plus, quand quelque chose se met en travers de nos projets !

La première leçon que nous devons apprendre pour atteindre cet objectif, c’est que Dieu nous aime et qu’Il est tout-puissant. Toutes choses sont donc en sa main et Il les fait travailler en vue de notre bien, de notre formation d’une part et de la réalisation de ses plans d’autre part (voir Romains 8. 28). Ceci est assez facile à admettre d’une manière théorique et ne pose pas de problème doctrinal.

Mais la deuxième leçon consiste à tirer les conséquences pratiques d’une telle certitude, quand les choses ne vont pas comme nous le souhaitons. Il nous faut apprendre à modifier notre perception des contrariétés quotidiennes. Elles doivent devenir des occasions de contacts plus riches avec notre Père, au lieu d’être des fardeaux pénibles à traîner nous-mêmes. Apprenons à Lui apporter ces difficultés, parfois insignifiantes, mais qui modifient, transforment nos journées ; apprenons à Lui dire merci pour les solutions qu’Il a préparées aux problèmes qui se posent à nous.

Dans le moment d’une grande épreuve, pensons à celle qui est survenue à Joseph dans la maison de Potiphar (voir Genèse 39). Le bien-être et la considération dont il jouissait dans cette place étaient des bénédictions de Dieu, après les souffrances endurées à cause de la méchanceté de ses frères. Et voilà que, par fidélité pour Dieu, Joseph se retrouve en prison ! Pourquoi, Seigneur ? Devait-il se demander. Mais la Parole ne rapporte pas le moindre murmure du jeune homme. Probablement s’appuyait-il sur les promesses que Dieu lui avait faites dans ses songes.

Bien sûr, quand le Père jugera bon de nous faire passer par des circonstances difficiles, faisons monter vers Lui des prières d’intercession. Mais aussi, si nous avons appris à nous appuyer sur les promesses de Dieu, sachons rendre grâces. Car nous sommes assurés qu’Il a en vue notre bénédiction.

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.