Jacob le fugitif


“Maintenant, mon fils (Jacob), écoute ma voix (Rebecca) ! Lève-toi, fuis chez Laban, mon frère, à Charan” Genèse 27:43

Joël 3:1Jacob a trompé son père, avec la complicité de sa mère, pour obtenir la bénédiction que son frère Ésaü attendait. On imagine volontiers la colère d’Ésaü et son désir de tuer son frère quand il s’aperçoit de sa tromperie. Il ne reste plus que la fuite pour Jacob, loin du pays promis à Abraham et à ses descendants. Conseillé par ses parents, il se rend à Charan, chez son oncle Laban (Genèse 28. 1-2).  Dans sa fuite, lors d’une halte dans un lieu désert, il fait un songe et une étonnante rencontre.

Jacob vient de quitter sa famille et une vie protégée dans le confort du foyer familial; il est parti pour l’inconnu. Il a peur de son frère et ressent, sans doute, sa culpabilité. C’est dans ce contexte que Dieu se manifeste. (Genèse 28. 10-15). Le «Dieu théorique» qu’il avait invoqué pour tromper son père devient soudain très présent. Ce n’est plus une formule que l’on emploie en toutes circonstances, mais une réalité qui s’impose. Plus encore, c’est une personne avec laquelle il faut compter: Dieu est là et le suit.

P .A. S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.Contact

Cet article, publié dans Jacob, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.