L’Esprit de Jésus


“Ils traversèrent la Phrygie et le pays de Galatie, ayant été empêchés par le Saint Es­prit d’annoncer la Parole en Asie ; parvenus près de la Mysie, ils essayèrent de se rendre en Bithynie, mais l’Esprit de Jésus ne le leur permit pas”. Actes 16. 6, 7

« Qu’importe? De toute manière, que ce soit pour de mauvaises raisons, que ce soit sincèrement, Christ est annoncé. Je m’en réjouis et je m’en réjouirai encore, car je sais que cela aboutira à mon salut, grâce à vos prières et à l’assistance de l’Esprit de Jésus-Christ. » La Bible, Philippiens 1:18-19

Au cours de son deuxième voyage missionnaire, Paul et ses collaborateurs sont “empêchés par le Saint Esprit” d’évangéliser l’ouest de l’Asie, une province dont Éphèse est la capitale. Ils cherchent alors à se rendre en Bithynie (une région très civilisée au nord de la Turquie actuelle) où ils n’étaient pas encore allés, mais “l’Esprit de Jésus” ne le leur permet pas.

Le Saint Esprit se nomme lui-même “l’Esprit de Jésus”. Cette expression ne se rencontre qu’ici dans le Nouveau Testament. Elle souligne l’attention que Jésus, l’Homme glorifié dans le ciel, porte à la grande mission qu’Il a confiée à Paul, l’apôtre des nations : faire connaître son nom à tous les hommes : “Cet homme est un instrument que je me suis choisi, pour porter mon nom devant les nations, les rois et les fils d’Israël” (Actes 9. 15).

Cette expression, “l’Esprit de Jésus”, rappelle aussi l’obéissance de Jésus quand il accomplissait son service durant sa vie ici-bas. L’Esprit a conduit Jésus dans toute sa vie, cet esprit de soumission pratique absolue vis-à-vis de son Père. En effet, il faisait toujours les choses qui Lui étaient agréables (Jean 8. 29). Paul et ses compagnons sont conduits par l’Esprit à suivre les traces de leur Maître.

 L’Esprit de Jésus ne va pas les laisser sans indications positives. L’enjeu est considérable, car il s’agit de l’entrée de l’Évangile en Europe. Quand ils descendent en Troade, Paul a de nuit une vision : “Un Macédonien se tenait debout, lui faisant cette requête : Passe en Macédoine et aide-nous !” (Actes 16. 9). Dans leur dépendance du Seigneur, Paul et ses compagnons en concluent qu’Il les appelle à évangéliser les Macédoniens. Toutefois Il leur laisse le choix d’un lieu précis. Quand un chemin se ferme, soyons d’autant plus attentifs à discerner, patiemment, la volonté du Seigneur, jusqu’à ce qu’il nous la révèle clairement.

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.