Un cantique nouveau


“Ô Dieu ! je te chanterai un cantique nouveau ; je te célébrerai sur le luth à dix cordes”. Psaume 144. 9

« Chantez à l’Éternel un cantique nouveau, chantez ses louanges aux extrémités de la terre, vous qui voguez sur la mer et vous qui la peuplez, îles et habitants des îles ! » La Bible, Esaïe 42. 10

Dans la Bible, l’expression “cantique nouveau(7 fois dans l’Ancien Testament et 2 fois dans le Nouveau Testament) se trouve toujours en rapport avec une situation ou un état nouveau ; le cantique n’est pas seulement “nouveaudans le temps, mais son caractère est différent de tout ce qui a été formulé auparavant.

Il a mis dans ma bouche un cantique nouveau, la louange de notre Dieu” (Psaume 40. 4).  Dans ce psaume 40, Christ est présenté comme un homme parfaitement obéissant qui est venu sur la terre pour faire la volonté de Dieu. Il se substitue aux sacrifices de la Loi qui ne pouvaient pas satisfaire Dieu parce qu’ils n’apportaient pas une pleine libération à l’adorateur (v. 7), et Jésus devient lui-même le parfait sacrifice. Dieu agrée pleinement ce sacrifice et le lui manifeste par la résurrection ; alors Christ entonne un cantique nouveau à la gloire de Dieu (v. 4).

Chantez-lui un cantique nouveau”(Psaume 33. 3).  Au psaume 33, ce sont les justes, ceux que Dieu a justifiés, qui chantent un cantique nouveau. Leur transgression est pardonnée (Psaume 32. 1), ils sont maintenant des “justes” et des “hommes droits” (v. 1), ils entrent dans un nouvel état et c’est avec des chants de joie qu’ils peuvent s’adresser à Dieu qui est à la fois la source (v. 1) et l’objet (v. 2) de la louange.

Chantez à l’Éternel un cantique nouveau ; chantez à l’Éternel, toute la terre !” (Psaume 96. 1).  Dans ce psaume, toute la terre est invitée à s’associer à la louange. Le Messie la remplit de la connaissance de l’Éternel. Un cantique jamais entendu peut être chanté : Il introduit les gloires du royaume. Il est inépuisable, car il célèbre l’Éternel, son salut, sa gloire et ses oeuvres.

Ils chantent un cantique nouveau, disant : Tu es digne de prendre le livre, et d’en ouvrir les sceaux ; car Tu as été immolé…”(Apocalypse 5. 9).  Ici, la scène est céleste et le cantique nouveau est chanté à la perfection par les rachetés qui célèbrent celui qui est mort pour eux. Par son sacrifice, Christ a remporté la victoire sur l’ennemi et a acheté, pour Dieu, par son sang, une multitude d’adorateurs. La source et le thème de ce cantique se trouvent dans la délivrance que Dieu a accordée à son Fils en le ressuscitant. Le Ressuscité, le Roi, l’Agneau immolé, tels sont les thèmes du cantique que nous chantons déjà sur la terre et que nous chanterons dans la perfection du ciel.

P.a.S

Si tu veux réagir ou poser une question, clique sur l’enveloppe.

Contact

Cet article, publié dans Plaire au Seigneur, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.