J’en peux plus…


Une fois de plus, je suis en retard. Dans la matinée, j’ai perdu plus de temps que prévu avec du nettoyage. J’aimerais encore aller voir Jacqueline, une amie, et l’horloge indique qu’il est déjà dix heures… alors que je devrais partir à mon prochain rendez-vous. Mon amie ne va pas bien du tout… par conséquent, je suis pressée d’y aller, bien que j’aie un programme bien rempli. Arrivée chez Jacqueline, elle se plaint de ne plus avoir de lait. N’ayant pas la force de sortir de chez elle, je me dévoue pour y aller à sa place. Alors je prends mon vélo et me rend le plus rapidement possible au magasin le plus proche. Par soucis d’efficacité, j’achète directement 10 briques de lait UHT. L’horloge tourne…, il est plus de dix heures. Je pédale aussi vite que possible, hors d’haleine, mais heureuse de pouvoir lui venir en aide. Arrivée chez Jacqueline, elle me regarde et me dit, consternée : « Du lait UHT? Je ne peux pas boire ça! Il a un goût tellement artificiel ! J’irai en acheter moi-même cet après-midi. Tu peux certainement utiliser le lait pour ta grande famille …».

Je reste sans voix ! Je suis en retard pour mon prochain rendez-vous. Les dix briques de lait qui me restent sur les bras devront être ramenées à la maison. Je suis probablement dans le mauvais film !? Je suis en colère, choquée, proche de mes limites, dégoûtée et sans voix.
Une telle insolence et ingratitude! Je me sens exploitée. Cette visite purement forcée dans ma journée déjà si remplie est de trop. Pour couronner le tout, cet achat, que j’ai fait en toute «bonne volonté»… et maintenant,  je devrais m’excuser pour ça ! J’ai envie de claquer la porte et de laisser sortir toute ma colère. Jacqueline est tranquillement à la maison toute la journée et ne se préoccupe que d’elle-même. Bien sûr, elle est malade. Mais elle n’a pas la responsabilité de quelqu’un d’autre, sinon d’elle-même.
D’autre part, j’ai ma famille (5 enfants), mon travail, ainsi que de nombreux engagements bénévoles. Souvent, ma journée dure de 6h30 jusqu’au soir et cela, sans pause. A 23h00, je tombe dans mon lit, morte de fatigue. Je me sens vide et morne.

As-tu aussi déjà été exploité de cette façon? Est-ce qu’il y a aussi une Jacqueline dans ta vie?

EIS 20.7.2011

Si oui, alors prends-toi le temps de répondre aux questions suivantes :

 
 
 
 
 
 
 
 

La Bible dit : « Déchargez-vous sur Lui (Dieu)de tous vos soucis, car il prend soin de vous. » 1 Pierre 5:7

Cet article, publié dans Pensée du jour, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour J’en peux plus…

  1. laurelie37 dit :

    apprenons a demander a Dieu ce que nous devons faire et aussi voir quels sont les priorités . elle voulait voir son amie car elle etait malade mais ce n’etait pas le temps .
    D’autre part ok c’est arrivé , ça s’ est passé comme cela donc il fallait quand bien meme la deception remettre son amie dans les mains du Seigneur et pardonner de suite, sinon on est vite dégouté du comportement des autres .

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.